AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
REGLEMENT // DEMANDES DE RP(S) // UNIVERS // GROUPES // MODERATION // PARTENARIATS        
Bienvenue sur Gear ;

« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante.
Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. » www
; staff


votezvotezvotezvotez


 :: Caelum :: Idye :: Lac d'Aegir :: Le Gold :: Pont principal

{ Brève interlude || Selden
Flynn ;
Istar
6/6/2018, 15:02

avatar




Sa pause était enfin arrivée, et se fut avec un soupir d’aisance que le jeune homme se défis légèrement de sa tenue de serveur, enfilant une veste plus adéquate pour se fondre dans la masse. Bien qu’il fût habitué à ce genre de labeur, la foule était telle que le travail s’en était retrouvé plus vite éreintant. Encourageant ses collègues pour la suite des opérations, Flynn s’avança alors vers l’entrée du fameux restaurant, d’un signe de tête, il invita alors son gardien à le rejoindre, profitant enfin de ce petit moment de liberté qui leur appartenait.

« Ce n’est pas trop tôt ! J’en avais marre de faire le pied de grue. Il a intérêt à nous donner un bon pactole si son plan foireux à marcher. »
« Apparemment tu as attiré pas mal de clientèle, donc avec un peu de chance ta paye sera conséquente. »

Face à cette annonce, le chat râla légèrement. Encore heureux qu’il avait attiré la foule, de toute façon avec son charme et sa forme, il ne pouvait qu’engendrer ce résultat. Constatant que la foule était de plus en plus dense, l’animal s’élança alors sur son humain pour s’installer sur son épaule, ainsi, il ne se ferait pas écraser les pattes, par des invités négligent et imprudent. Si Flynn voulait profiter de son temps de pause à admirer le paysage sur le pont du navire, le chat lui, avait un autre objectif en tête. Après tout, Flynn n’avait pas-t-il dit qu’il ferait tout ce qu’il voudrait ? Bon il ne l’avait pas formulé comme ça, mais après tout, qui se souciait d’une telle différence ? « Eh, vu que tu as dit que tu ferais ce que je veux, je veux faire un tour au casino ! Je veux tenter les machines bling bling. Et pourquoi pas d’autres jeux tant qu’à faire ! » Face à cette annonce, l’explorateur n’avait pus s’empêcher de regarder l’animal d’un air étonné. Il n’aurait jamais cru qu’un gardien pouvait avoir l’appât du gain. Face à la réaction de son humain, Istar le toisa d’un air hautain pendant quelques secondes, avant de s’exclamer d’un air exaspéré.

« Quoi ? Tu n’as jamais vu un chat jouer ? Bah ce soir tu vas pouvoir observer cela. Vus ce que tu m’as fait subir, j’exige que tu me conduises là-bas. Mais avant… Faisons le tour de quelques stands. Histoire de goûter à quelques spécialités voir si elles sont aussi délicieuses qu’ils le disent. »
« Tu ne manques pas de souffle. M’enfin, je suppose que je peux te laisser jouer quelques parties après tout… »

Forcer le chat à changer d’avis, ne lui apporterait rien de bon et de toute façon, c’était un combat perdu d’avance. Il aurait pu le laisser y aller seul, mais bizarrement, Flynn n’avait pas trop confiance en son gardien. Parfois, il était tellement exécrable qu’il s’attirait les foudres de ceux qu’ils provoquaient. Aussi, le jeune homme préférait rester près de lui de façon à le surveiller, histoire de limiter les dégâts. Observant donc les petits stands de denrées, les deux compères pouvaient entrevoir que de nombreux choix se présentait à eux. Il y avait bien évidemment du poisson, mais aussi de la viande rouge et blanche, des plats typiques d’Idye ainsi que ceux d’autres régions. De quoi satisfaire les estomacs les plus affamés. « Brochette de calamars en vu ! » Sentant et voyant son péché mignon en ligne de mire, Istar s’élança alors de l’épaule de son mage, s’élançant alors sans même attendre celui-ci qui le perdit aussitôt des yeux à cause de la foule et de sa petite taille. « Istar ! » Il avait beau l’appeler, l’animal ne semblait pas revenir vers lui et sûrement qu’il devait déjà être en train de stationner devant le stand en question vu la vitesse à laquelle il était parti. Soupirant Flynn repris donc son chemin espérant pour lui-même qu’il n’y avait pas dix milles emplacements pour la vente de brochette de calamars. « Lui alors… » Au moins le casino n’était pas loin si jamais il le cherchait, il n’aurait qu’à l’attendre devant les portes pour espérer le retrouver si jamais sa recherche était vaine. Et se fut justement le cas. Ne trouvant l’animal nulle part, l’idyen attendit donc celui-ci devant les portes. Après quelques minutes d’attente, le chat se présenta enfin devant lui. Il semblait fier, comme heureux d’avoir enfin pus déguster un mets des plus savoureux.

« Après un bon ptit repas, place au jeu ! »
« Je peux savoir comment tu as pu obtenir de la nourriture sans argent ? »
« Le talent mon brave, le talent ! Bon file-moi un peu de sous, que je puisse tester cela ! »
« Tiens, mais je te préviens, tu n’auras rien de plus.»

Donnant une petite somme à son gardien, juste de quoi essayer quelques machines, Flynn le suivi sans grande conviction à l’intérieur de la salle, observant donc son animal jouer avec ferveur et amusement. Quand le premier jackpot se fit entendre, le jeune homme n’avait pu s’empêcher d’être admiratif, mais plus le chat jouait, plus il semblait cumuler les victoires. Certes, il y avait bien quelques ratées, mais ce n’était rien en comparaison des jetons qui s’écoulaient de plus en plus.

« Je crois qu’il va nous falloir des sceaux plus grands… »
« C’est bon j’ai compris va… »

Le regard en coin de l’animal, avait suffit à Flynn pour comprendre qu’il devait s’y couler, et quelques parts, cela l’arrangeait. Avec le bruit incessant des machines, il avait l’impression que sa tête allait exploser. Sortant donc du casino, le jeune homme allait donc partir en quête de sceaux pour recueillir les victoires de son gardien chanceux. Ce fut à ce moment, qu’un visage attira son attention. Une tête blonde, entra dans son champ de vision, lui laissant entrevoir un visage familier qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. Bien sûr, sa tenue qui ne passait pas inaperçus aurait pus attirer tout autant son attention, mais se fut plus le faciès de l’homme qui l’interpella. « Selden ! » Sans attendre, il appela alors le marchand, s’avançant vers lui tout en lui adressant un sourire chaleureux. Cela faisait bien trop longtemps qu’il n’avait pas vu le marchand. Bon il y avait bien les courriels qu’ils s’envoyaient, mais cela n’était pas vraiment pareil que de se voir et de parler en vrai. « Comment vas-tu depuis tout ce temps ? Je vois que tu t’es mis sur ton trente et un ce soir. Tu as pu te faire de nouveau associés ? »  Après tout, si le marchand était là, c’était sûrement pour cela. L’évènement avait tellement été mis en avant, qu’il n’y avait pas meilleur endroit pour enrichir son marché. « En tout cas ça fait plaisir de te voir. Je ne pensais pas voir de tête connue tant il y a du monde. »






“Quand on promet une chose à un mourant, chacun sait bien qu'il faut tenir sa promesse.”»

~  Sylva Clapin / Alma-Rose


Avatar by Galahad ♥️
Selden ;
8/6/2018, 10:15

avatar




Brève interlude...

    Selden avait quitté le bar en affichant une certaine détente, accompagnée d'une démarche on ne peut plus normale. Il ne voulait pas que le navigateur croie qu'il était pressé de le laisser là. Ça n'était d'ailleurs pas le cas. S'il l'avait put, le marchand serait resté assis face à ce comptoir, à discuter de tout et de rien avec cette nouvelle connaissance. Mais le devoir l'avait appelé : il devait rejoindre le casino au plus vite s'il voulait avoir une chance de rattraper un tant soit peu son retard, et d'y trouver quelqu'un d'intéressant à approcher.
    Aussitôt sorti du bar, il accéléra son allure. Il n'avait plus d'yeux pour ceux qu'il croisait, son regard étant rivé sur le chemin qu'il parcourait, pour s'assurer qu'il prenait le bon, et le plus court. Il dut jouer des coudes à plusieurs reprises quand, arrivant au niveaux de quelques carrefours, la foule étrangement, s'amassait, comme si plus personne parmi eux ne parvenait à décider de quel côté tourner. Le navire était si immense que les coursives devenaient des rues, leurs croisements, des carrefours. C'était une véritable petite ville que le gouverneur du Nord avait porté sur les flots et, bien qu'il soit tout à son objectif, Selden se prit à penser qu'il lui faudrait quelque chose de semblable. Un jour, peut-être...

    Enfin le casino était là, au bout d'une ultime coursive qu'il s'agissait de traverser. La foule y était plus dense encore qu'auparavant. L'argent attire les Hommes, et malgré la grandeur du bâtiment, il semblait qu'il n'y eut pas assez de place pour accueillir tous les citoyens en quête d'une nouvelle richesse. Qu'à cela ne tienne ! Selden se fraierait un chemin à tout prix.
    Il plongea donc dans la masse et, sans excuse aucune, poussa, frôla, écarta, quiconque se trouvait sur son chemin. Il n'était plus qu'à quelques mètres de l'entrée quand une voix familière parvint à ses oreilles, survolant par miracle le brouhaha qui régnait alors.
    Il connaissait cette voix, il l'aurait reconnue entre mille, et ce même si elle n'avait pas crié son nom. En se retournant il vit s'approcher celui qu'il avait déjà reconnu. Flynn était là. Ce simple constat, cette apparition improbable, fit brusquement chuter la tension qui l'avait habité jusqu'alors. Selden oublia sa course contre le temps, trop heureux de revoir son vieil ami.
    - Flynn ! Tu n'imagines pas à quel point je suis heureux de te voir, justement maintenant ! Et de lui donner une accolade qui prouvait qu'ils étaient bien plus que de simples amis. Flynn était le seul homme qui comprenne le marchand, le seul à qui il pouvait tout dire sans craindre d'être jugé, doublé, trahi. C'était un véritable réconfort que de la savoir présent ce soir, alors que lui jouait l'un des plus gros coups de toute sa carrière.
    L'explorateur ne manquerait certainement pas de remarquer l'état de stress de son ami. Si seulement le temps ne jouait pas contre eux ! Il aurait alors tout le loisir d'être écouté, rassuré, remit sur pied par son ami.
    - Tu as vu juste, je suis ici pour parler affaires. Mais ce ne sont pas de simples associés que je cherche aujourd'hui. C'est une nouvelle étape qui commence pour moi : ce sont les gouvernants qui m'intéressent ce soir...
    Et toi, que fais-tu là ?  Est-ce en rapport avec les explorations ? Et Istar ? Il n'est pas avec toi ? Comment va ce bon vieux matou ?


 :: Caelum :: Idye :: Lac d'Aegir :: Le Gold :: Pont principal