AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
NEWS :
13.10.2018 : REFONTE POUR LA V2 !
01.03.2018 : OUVERTURE DE LA V1. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg

{ iii - la machine saigne à mort - aaron
 :: Zone HRP :: La corbeille :: Gear V1 ()
Invité
Invité

iii - la machine saigne à mort - aaron , par Invité ► 22/7/2018, 02:55 ►



until there is no end

lune et aaron

Incantations struck stars
Like tears fell
The sequence ends

Lune passe sous le pont, les bras chargés de déchets divers. Évidemment quand son père a su à propos du bateau, de la fête, son avarice avait brillé dans ses yeux noirs et en quelques heures, ils étaient prêts à quitter Majoris et se dirigé vers le Gold, le processus pour pouvoir ouvrir boutique sur l'immense navire avait duré plusieurs jours où Lune et le chimiste avaient partagé le derrière encombré de la charrette, toutes les auberges étant occupées par la haute société ou les pauvres gueux espérant vivre l'évènement de leur générosité.

Lune n'a pas voulu participer à la fête comme le vieux. Il ne sait d'ailleurs plus du tout où il est, depuis longtemps parti séduire les bourgeois avec ses vieilles tromperies. Le garçon est resté dans leur minuscule espace désigné, resigné à nettoyer ce qu'il peut, faut d'espace pour faire lui-même ses expériences. Void est sagement couché à ses pieds, aussi peu amusé par la frivolité ambiante qui rend l'air sucré. Les lumières du pont principal éclairent son pelage lustré de blanc et la boule noire mystérieuse qui flotte éternellement s'élève sans que les deux mâles s'en aperçoivent. Lune, les yeux noyés dans ses formules, le Gardien trop occupé à soupirer, ce n'est que lorsque la sphère se met à allumer d'un maelstrom de couleurs ultraviolentes que les deux se relèvent, alarmés. Au même moment, une pulsation empoisonnée violente le Gold.

L'apprenti chimiste se raidit, en proie à un soudaine envie de déguerpir le plus loin possible. Une deuxième pulsation les secoue, malsaine, et toutes les lumières s'éteignent.

Il y'a un cri collectif, une angoisse transcendante qui les atteint tous. Les yeux de Lune n'arrivent pas à s'ajuster à la soudaine obscurité. Il se retourne, complètement déboussolé et s'aperçoit que même la sphère de Void s'est éteinte. Le grand chien est debout sur ses pattes et un grondement sourd dévoile ses canines. Lune pose sa main dans le poil hérissé du Gardien, en proie d'une sensation de panique peu familière, comme si un danger les guette. La lueur des étoiles l'éclaire, et par instinct ou par stupidité, il s'élance parmi la foule agitée.

Il entend les ordres des gardes qui s'écourent pour garder le calme, mais le sentiment contagieux de la confusion est porté sur toutes les lèvres. « Embarque sur mon dos. » Lune regarde Void, un peu incrédule. Il n'est jamais monté sur le Gardien et celui n'a jamais offert, mais un seul regard réussit à les convaincre tous les deux. Le garçon enfourche le chien aussi grand qu'un loup et l'animal s'élance déjà vers un endroit où ils pourront respirer.

Les lumières se rallument, incandescente et rouge, menaçantes et surnaturelles.

Void et Lune sont éblouis par la luminosité soudainement accrue. Le chien s'arrête brusquement et Lune tombe à la reverse, porté par l'arrêt sec de son Gardien. Void ne le regarde plus, mais un autre battement déforme ses traits animalistiques. Ils sont en danger, ça recommence. Lune s'est écrasée sur le sol sale et en essayant de se redresser, il s'accroche à un inconnu, aussi confus que lui.

Une voix mécanique.
Un cri.


Void se met à japper. Lune n'a pas lâché l'étranger, les mains crispées et les genoux tremblants.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité

iii - la machine saigne à mort - aaron , par Invité ► 23/7/2018, 11:44 ►
I want just you Aaron, se please...
Partir d'ici

À quoi cela servait d'ouvrir la bouche si personne ne semblait vouloir écouter. C'était limite s'il pouvait voir les regards hautains qu'on lui lançait, malgré l'obscurité. Les gardes venaient en grand s nombres dans la zone. Certainement plus qu'ailleurs sur le bateau, car ici, se sont des gens de la haute voyons. Des préjugés de la part d'Aaron, mais c'est plus fort que lui lorsque cela concerne les 'inégalités' du système.

Profitant du mouvement de panique, le duo quitte la zone avec un soupir de soulagement. Dehors, il n'y avait plus aucune raison de faire semblant. Il pouvait redevenir l'historien peu enclin à rigoler et prendre des pincettes. La tignasse rouge ne semblait pas avoir suivi le duo. Tant pis, même si d'un côté le mage s'inquiétait.

Ensemble, ils continuent leur route sur le pont principal. Heureusement, la lune leur offre un semblant de lumière, les aidant à trouver le chemin. Autour d'eux, la confusion est à son comble bien que les gardes fassent tout ci qui est en leur pouvoir, pour les raisonner.

Dernière secousse, le sang jaillit

En aucun cas, le duo pouvait prétendre être calme. Cela n'était pas le cas, mais les années passant les avaient bien entraîné. Pourtant, la troisième secousse les prit de court. Le corps d'Aaron manque de partir à la renverse, mais c'est sans compter sur l'aide de Nino. La seconde d'après, la lumière fait son retour de la plus sombre des manières. Rouge, la couleur de l'amour, mais aussi et surtout, celle du sang parcourant les veines de chaque être vivant.

Doutes et rencontre

Mille et une question trottant dans la tête du duo, mais plus dans celle d'Aaron. Nino ne faisait plus attention aux autres. Comme tout les gardiens du Gold, son esprit dérive sur quelque chose de plus profond. Son assurance n'était plus là, ses oreilles rabattues sur l'arrière de son crâne.

Le mage baisse la tête. Quelque chose ou plutôt quelqu'un semble s'accrocher à son pantalon. Un jeune garçon visiblement assez agité. Il l'aide à le relever en le soutenant. Un comportement plus ou moins chaleureux, contrastant avec la froideur de son visage.

"Tu vas bien ?" Demande t'il, alors que son gardien se fait plus nerveux suite au cri féminin.

- Partons au plus vite d'ici Aaron, s'il te plaît. Rien de bien va arriver.

Le concerné s'interroge sur les paroles de son ami, mais ne répond rien préférant s'occuper de sa nouvelle rencontre.

"Comment t'appelles-tu ? Essayons de trouver un endroit plus sécurisé d'accord ?"

BY CΔLΙGULΔ ☾

iii - la machine saigne à mort - aaron , par Monsters ► 23/7/2018, 19:00 ►
Event o1 — Modération !  

Le cri de la jeune femme a retentit dans tous les esprits. En plus de la lueur macabre du bateau devenu cercueil, une étrange sensation d'être observé se fait ressentir. Puis de la fumée noirâtre, cette dernière semble se promener au sol, de plus en plus intensément. Puis un étrange son, le bruit d'un potentiel nouveau corps tombé à l'eau non loin de vous. Une femme crie « Non reviens, c'est trop dangereux ! » Car l'homme semble avoir plongé volontairement, comme pour espérer rejoindre la côte.

Le fou a été enlacé par la peur, l'angoisse de la mort à tel qu'il semble avoir perdu toute conscience de la réalité. Tous sur le pont jettent un regard à ce fuyard en pleine nage en direction du port bien difficile à cerner à cette distance autre que cette constellation de lumière en provenance des bâtiments. Puis un son ; l'homme se met à hurler, son corps attiré dans le fond par une étrange masse sous sa personne. Le cri traduit la douleur la plus intense. L'eau ne serait pas exempt de la situation ?


Contenu sponsorisé

iii - la machine saigne à mort - aaron , par Contenu sponsorisé ► ►