AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg
dabberblimp"

{ Le contexte — Il était une fois.
 :: Prémices :: Introduction :: Encyclopédie ()

Le contexte — Il était une fois., par Gear ► 9/10/2018, 17:41 ►
Contexte
Nul n'a le pouvoir de changer son destin Mais on peut choisir entre l'attendre ou aller au devant de lui

« — il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante.après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité.puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »



L'homme se tourna alors vers la fenêtre de l'immense bâtiment surplombant la ville dans son entièreté, observant avec intérêt les environs. Les nuages survolaient les lieux, ils encerclaient la cité avec légèreté et tous étaient habitués à les côtoyer. Qui a bien pu prétendre un jour que les hommes ne pouvaient pas voler ? Un léger rictus se figea alors sur les lèvres de l'individu, ce dernier ne pouvant s'empêcher de se ressasser les propos qu'il avait pu lire. Depuis toujours il avait connu cette vie, dans les airs, avec les humains partageant, parfois, leur vie avec les Gardiens. Il sourit en caressant son étrange chat mauve ; la magie avait un coût mais elle était fantastique. Les cieux étaient devenus un refuge pour l'humanité mais aussi un lieu où ils avaient pu grandir et évoluer.

Pourtant il se demandait souvent de quelle manière la vie des hommes avait pu prendre une telle tournure. Quel miracle les avait mené à pouvoir vivre si confortablement, en altitude ? L'évolution qu'ils avaient vécu pouvait-elle les aider à espérer reprendre un jour possession de leur histoire et de la terre ferme ?

Il était de ceux qui aimaient tout comprendre mais pour seule réponse à ses interrogations il ne recevait que cette sensation d'inconnue. Il n'y avait aucune explication de trouvée jusqu'à présent parce que tous avaient l'intime sentiment que les choses avaient toujours été ainsi. Il fallait se contenter de trouver son rôle dans cette société, sa place au sein du monde aérien de Caelum.

Mais les choses ne sont jamais aussi parfaites, aussi sereines. Bien que l'humanité ait reçu une nouvelle chance pour survivre au centre de cet univers nuageux, elle n'en refait pas moins les mêmes erreurs. Le ciel se voit composé de quatre pays aux idéaux et aux façons de voir bien différentes. Bien que la paix semble toujours de vigueur le sablier qui s'écoule, lui, ne susurre rien de bon. Des tensions semblent vouloir se faire entendre ; des différents politiques, une religion de plus en plus incisive mais aussi et surtout la soudaine apparition d'un étrange groupuscule prônant le retour sur terre, ce dernier étant perçu comme un rassemblement de terroristes aliénés aux actions néfastes.

Las, l'homme retira son regard de l'horizon, retournant posé son fessier sur son fauteuil l'esprit tout aussi pensif. Un soupir s'échappa de ses lèvres, pourquoi fallait-il que les choses évoluent ainsi ? Que l'humanité s'évertue à ne pas se satisfaire de ce qu'elle avait au départ ? Le sacrifice d'un Dieu n'avait donc pas été suffisant. Qui sait à présent ce que peut cacher l'avenir pour Caelum ?
© Le staff de Gear. Toute reproduction est formellement interdite.Codage par Astralaka. Alcyon.

Le contexte — Il était une fois., par Gear ► 9/10/2018, 17:41 ►
Contexte
Nul n'a le pouvoir de changer son destin Mais on peut choisir entre l'attendre ou aller au devant de lui
La catastrophe qui finit par arriver n'est jamais celle à laquelle on s'attendIl y a des milliers d'années, les humains vivaient sur Terre. Ne se préoccupant pas vraiment de ce que la Nature pouvait subir, ils avaient pillé les océans, rasé les forêts, creusé les montagnes et le sol pour y trouver les pierres et les essences rares dont ils avaient besoin. Le gris des villes et des routes avait remplacé le vert de la végétation, le bleu des étendues liquides et du ciel était devenu noir à cause du pétrole et du charbon tandis que toutes glaces et neiges avaient disparu depuis longtemps. Bien que cela puisse sembler alarmant, les hommes de cette lointaine époque ne s'en inquiétaient nullement et profitaient de leur vie telle qu'ils l'avaient toujours connue et recherchée.

Cependant, le couple divin ne les lâchait pas du regard et, bien qu'ayant été oublié, ne voyait pas forcément cela d'un bon œil ; il avait essayé d'influencer l'humanité, de lui faire reprendre le droit chemin. Il était patient et comprenait bien que les mentalité avaient évolué, qu'il était devenu plus transparent à leurs yeux. Cependant l'un des deux, la Déesse nommée Calamité, ne supporta pas d'être bafouée de la sorte et elle décida donc de punir ces ignobles êtres, intolérants et ingrats. Avide de puissance et de pouvoir, elle incita ainsi la Nature à se rebeller contre ces créatures infâmes.

Les textes et les mémoires ne se souviennent pas exactement de ce qu'il s'était alors passé avec précision : une épidémie, des monstres sortis de terre, des cataclysmes... Tout se mélangeant un peu dans les sources. Ce qui est certain, c'est que les hommes ont presque été exterminés - ils ont failli disparaître totalement face à l'acharnement de la Calamité.

Pourtant Niantu, le second Dieu, trop attaché à eux, tenta enfin de les aider, de les protéger. De ce que l'on sait, voyant que la Terre était perdue pour les hommes, il se sacrifia pour réussir un exploit ; il souleva un morceau de terre, aussi gros qu'il le put, il attendit que les humains y grimpent avant de les envoyer dans le ciel, en sécurité. À bout de force, il aurait disparu juste après son sauvetage, et c'est pourquoi le culte actuel, de part sa foi, tente de lui rendre sa force.Être intelligent ne compte pas si tu ne rends pas le monde meilleurLe morceau de terre d'une immensité sans nom s'envola alors dans les cieux grâce à la magie. Certains lambeaux peu stables chutaient tandis que la structure principale tenait le coup jusqu'à subir l'étrange apparition de fissures. Niantu, dans son élan, décida d'offrir un univers aérien aussi vaste que riche ; au fur et à mesure que l'île s'envola, elle se sépara en quatre morceaux distincts, quatre vastes continents célestes venant arrêter leurs envolées à différentes altitudes ainsi qu'à divers endroits du ciel.

Bien que séparés, les hommes, d'abord sur leurs gardes, découvrirent peu à peu leurs nouveaux territoires et les adoptèrent plutôt facilement. Niantu les avait gratifié d'un monde à part entière composé de verdure pour certaines îles tandis qu'une autre disposait d'un lac profond et vaste ; une dernière n'était que neige et monts.

Présents sur quatre îles sans aucun moyen de contact, les survivants ont montré un sens de l'adaptation hors norme. Tous ont réussi à fonder de véritables cités dotées de fonctionnements propres ; puis au fil des années, des pays bien distincts pouvant se targuer d'être devenu des puissances politiques mais aussi et surtout militaires et technologiques pour certaines.

Au fil du temps et des siècles, les humains ont su évoluer en harmonie avec leur environnement à tel point que la Nature semblait vouloir les remercier, les féliciter de ce changement. Au contact de pierres bien spécifiques nommés les Eärendil, les hommes furent capables d'utiliser la magie, cette dernière prenant la forme d'un Gardien. Ces créatures fantastiques seraient, selon la légende, des cadeaux de Niantu, la dernière chose qu'il aurait réussi à léguer à l'humanité dans un ultime effort, afin qu'elle puisse avoir de quoi se défendre si Calamité refaisait surface.L'aventure : un mot romantique pour problème ou une opportunitéCette découverte fût un présage salvateur. La magie avait ainsi permis de faire avancer l'humanité à un point inenvisageable ; le niveau de vie était devenu des plus confortable et un semblant de technologie pouvait faire son apparition sur les différentes îles bien que toutes ne percevaient pas les Gardiens et les Eärendils de la même manière. Malgré cette distance qui séparait les différents pays, tous ressentaient le même mal-être, celui de la dure séparation, du besoin de réunir à nouveau les survivants. L'univers aérien de Caelum devait être réunifié.

Chacun essayait tant bien que mal de créer un moyen de rejoindre les autres parcelle de terre du ciel azuré mais pour la plupart le résultat n'était pas à la hauteur. Prototype raté, refus d'ignorer les préceptes mis en place dans la nation ou bien une religion qui se voulait prudente face à l'immensité que Niantu avait offert à l'humanité. Puis il y a eu Majoris, le pays disposant du continent céleste le plus vaste ; elle prônait l'usage des pierres et de la magie sous la forme la plus brute, une technologie aboutie ayant permis de créer le premier prototype viable de bateau aérien, symbole du retour à l'union.

Les années défilaient avec hâte, des dizaines, cinquantaines puis centaines ; le jour de cette découverte était un lointain souvenir et à présent Caelum était un monde unifié relié par des échanges aériens entre les différents pays. L'arrivée de Majoris avait été bien vu à cette époque, non pas comme un semblant de colonisation mais bien comme un souhait partagé par tous de recréer des ponts pour unifier l'humanité. Pour autant le temps qui s'écoulait avait été un véritable ennemi pour tous. Des différents idéaux et avis sur le monde devenaient lourds pour tous et bien qu'aucune véritable bataille n'ait eu lieu, les relations entre Majoris et Falias devenaient très compliquées. Les tensions étaient palpables et qui sait ce que l'avenir pouvait bien réserver.
© Le staff de Gear. Toute reproduction est formellement interdite.Codage par Astralaka. Alcyon.