AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2 !
17.08.2018 : FERMETURE TEMPORAIRE DU FORUM.
01.03.2018 : OUVERTURE DE LA V1. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg

{ Daraen Merikenwerd || Quand la renommée fait fuir l'envie.
 :: Prémices :: Papiers d'identité :: Présentations :: Fiches validées ()

Daraen Merikenwerd || Quand la renommée fait fuir l'envie., par Daraen ► 12/10/2018, 14:23 ►
Daraen
Merikenwerd
On peut forcer quelqu'un à faire quelque chose, on ne peut pas
le forcer à y trouver son bonheur.
hover me
nom ▶ Merikenwerd
prénom ▶ Daraen
surnom ▶ Le bourreau (parce que c'est un inconditionnel du travail)
Age ▶ 19 ans + 23 Juillet Calcifer (21/07)
orientation ▶ La connaissance, son seul amour.
occupation ▶ Scientifique & ingénieur.
région ▶ Majoris.
Il a pris le nom de sa mère, pour prouver sa valeur, ayant révélé sa véritable identité qu'après s'être fait sa renommée / Quand il se fait emporter par ses recherches il peut rester trois jours sans manger, ni dormir / Pour rester concentré durant ses périodes, il mâche quelques graines de Guarana / C'est, ses mêmes graines qui le rendent parfois insomniaque / Il ne mange que pour se maintenir en forme, et non par plaisir / Il comprend très peu le second degré / Il jure tellement par les recherches, qu'il ne prend pas le temps de se préoccuper de sa vie personnelle / Son bureau est limite son lieu de vie / Ce qui fait que son appartement est très bien rangé / Il aime créer son projet de A à Z allant jusqu'à le tester lui-même / Pour trouver l'inspiration, il part voyager à bord d'un Fly, l'attitude l'aide à se détendre / Il se montre parfois irritable quand il manque de fatigue ou qu'il ne comprend pas un problème.  
caractèreNom masculin— Trait distinctif propre à une personne.
Complaisant : Adjectif — Qui a de la complaisance envers autrui. Dans le cas de Daraen, le jeune homme se montre particulièrement serviable envers autrui. Il n’hésite pas à donner un coup de main selon le besoin — ou la demande —, et à prendre son temps pour expliquer les choses plus posément, comme le ferait un véritable mentor auprès de ses élèves. Bien évidemment il ne fait pas que cela par bonté de cœur. Après tout, le jeune savant est un homme qui n’aime pas perdre du temps en foutaise, aussi, il sait qu’en agissant ainsi, il pourra minimiser la perte pour gagner plus de profit par la suite. En l’occurrence, il s’adapte, de façon à se faire bien voir de ses assistants comme employeurs. Une forme de manipulation il est vrai, mais une manipulation utile selon lui. Ainsi était les choses jusqu’alors. Maintenant, il semble laisser les choses s’écouler, ne prenant même plus le temps d’expliquer de façon claire et précise les choses. Comme si tout cela lui passait au-dessus. Comme si tout lui importait. Et son air totalement absent n’est pas en reste.

Formaliste : Adjectif — Très attaché aux formes, aux règles. Ayant reçus une éducation assez stricte, notre scientifique à toujours vécus dans les règles de l’art. Ce qui l’a rendus avec le temps très minutieux dans son travail en plus de le rendre conventionnel dans sa façon d’agir et de s’exprimer. Il se montera donc poli et courtois, même si au fond, il se moque bien de la personne face à lui et bien évidemment de sa réponse. Cet état d’esprit lui a aussi permis de forger ses propres principes bien à lui. Ainsi, on le verra toujours respecter certains règlements qu’il mettra un point d’honneur à suivre à la lettre. Du moins c’était ainsi qu’il raisonnait jusqu’alors. Depuis quelques temps maintenant, il semble exprimer plus facilement sa lassitude, ainsi que sa froideur, et ne semble plus donner trop d’attention à la courtoisie qu’il semble snober quelques peu. Intriguant les gens autour de lui.

Compétent : Adjectif — Qui a des compétences dans un domaine. Tout comme ses prédécesseurs, Daraen à suivis la voie des sciences et de la mécanique. Voulant perpétuer la lignée, tout en se découvrant un goût prononcé par les recherches de ses arrières grands-parents, le jeune homme se découvrir très vite des talents pour l’inventivité et la création. Sa forte concentration et son goût pour le travail acharné on fait de lui le brillant savant qu’il est, le rendant populaire de par ses capacités et réflexion qui semble impressionner tout Majoris. Ses travaux font des envieux, et son talent et rudement réclamé ce qui lui a permis de s’attirer les faveurs du dirigeant de Majoris, allant jusqu’à se voir offrir un poste dans l’un des plus gros projets de sa majesté. Ce qui aurait pus le rendre heureux, il est vrai, mais ce n’en fut pas le cas. Depuis quelques temps, il semble s'enferme dans son bureau, ne prenant même plus le temps de se mêler aux autres. Si certains voient cela comme une forme de prétention, il n’en est rien.

Observateur : Nom et adjectif — Personne qui observe un ou des évènements. Qui sait observer. Ce qui est particulièrement le cas pour notre jeune chercheur. Si généralement son comportement peut mettre mal à l’aise, il aime à observe la vie, tout comme les objets autour de lui, comme un spectateur qui contemple une œuvre d’art ou une scène de théâtre. Ce trait de caractère, lui permet de se poser, parfois même, de prendre le problème à l’envers et de trouver les solutions adéquates. Quand il coince sur une erreur ou sur un problème, il n’est pas rare de le voir donc les bras croisés, à observer longuement ce qui le tracasse. À force de se placer en spectateur, cette partie de lui, lui à permit d’intensifier sa perspicacité. Que cela soit avec les machines, comme avec les humains. À force d’entrevoir la nature profonde de ce qui l’entoure, le jeune homme est capable de comprendre plus rapidement une situation et bien sûr, d’agir en conséquence. Ce qui le rend plus avisé que dans sa jeunesse. Mais malheureusement, s’il est capable d’user cette capacité envers autrui, il est incapable de s’en servir pour lui-même, le rendant parfois bien plus naïf qu’il ne le voudrait. Quand cela le touche, le jeune homme est incapable de le voir, ni de le détecter, ce qui l’a plongé dans cette situation qui le touche à présent.

Consciencieux : Adjectif — Qui remplit ses obligations avec soin. Si nombreux savants se montrent désordonnée et débordée, ce n’est pas le cas de Daraen qui met un point d’honneur à maintenir l’ordre dans son espace de travail. Les outils sont toujours soigneusement rangés, les documents classés avec minutie. Rien ne traîne, tout est en ordre. Même le temps est respecté à la lettre, jamais on n’a vu Daraen arriver en retard à son travail, ce qui donne de lui l’image d’un homme appliqué, et impliqué dans ce qu’il fait, faisant l’admiration de tous. Enfin du moins, c’est ce qu’on préfère maintenir comme image. Car à présent, le jeune homme semble totalement débordé, maladroit, ne prenant même plus le temps de faire les choses bien. Ses dossiers sont en vracs, ses outils disposer de façon à transformer le sol en labyrinthe. Ses retards se font de plus en plus fréquent et son travail commence à devenir moins sérieux, comme si tout cela était sans importance. Comme si sa flamme de passionnée commençait à doucement s’éteindre.

Introverti : Adjectif — Qui est replié sur soi, porté à l'introversion. Si le jeune homme se montre parfois souriant et quelques peu sociale envers ses collaborateurs et assistant, à l’extérieur, c’est un homme calme et réservé qui exprime que très rarement ses sentiments. Daraen n’est pas vraiment quelqu’un qui prend le temps de s’écouter, de savoir ce qu’il ressent au plus profond de son être. Il préfère avancer, fermer les yeux et se focaliser sur le travail pour oublier. Ce qui le rend parfois particulièrement associable. Il parle aussi très peu, ne s’exprimant que quand un sujet l’intéresse ou quand le besoin s’en fait ressentir. Mais s’il peut ne pas s’exprimer, il ne se gênera pas pour laisser un silence pesant. En ce moment, la colère et la révolte qui ressent à l’égard de son travail, lui laisse un goût amer en bouche. Et le rends parfois quelques peu instables et distant avec autrui, ce qui le perturbe grandement, lui qui à pris l’habitude de se taire. Il se sent empreint d’une injustice écrasante, laissant parfois l’impulsivité prendre le dessus sur son caractère généralement doux. Beaucoup préfère voir ça comme une forme de stresse ou d’angoisse, dû à un excès de travail.

Optimiste : Adjectif — On dit d'une personne qu'elle est optimiste lorsqu'elle prend les choses du bon côté et a confiance en l'avenir. Ainsi est la philosophie de Daraen. Voir la vie du bon côté, ne pas perdre confiance en ses compétences, ni en ses facultés. Un problème de calcul qui fait rater une expérience ? Ce n’est pas grave, il suffit de prendre cette erreur comme une avancée et de refaire au mieux les calculs. Les ressources ne sont au final pas adapté pour la performance d’un vaisseau ? Il suffit de recommencer de se mieux étudier le composant afin de trouver une alternative. Pour le savant, rien n’est impossible et tout problème possède sa solution. Sa détermination fait sa force et lui permet toujours de remonter les pentes les plus ardue. Si cet excès d’ondes positive le rend parfois naïf, celle-ci ont finis par se noircir avec le temps, devenant moins rêveuses, moins absolue. Les choses évoluant alors, Daraen du prendre conscience que le monde n’était pas vraiment tel qu’il se l’était imaginé. Secret, convoitise, malveillance. Petit à petit, cette part de noirceur à finit par le rendre peu à peu réaliste sur les choses qui l’entourent, modifiant sa façon de voir les choses et la vie. L’impossible devient alors infaisable. Il a fini par se résigner, par juste se laisser porter par les événements sans chercher à s’en débattre, car il se sait coincé, car il sait qu’il ne peut échapper à sa condition. Il en sait trop et le savoir ne se laisse pas en liberté. Au mieux on l’emprisonne, ou pire on le fait taire à jamais.
histoireNom féminin — Evénements et faits passés.
« Quand je serais grand je ferais comme mes ancêtres ! Je construirais les meilleurs navires volants au monde ! Et j’en ferais profiter tout le monde ! Car les connaissances se doivent d’être partagés ! »

Tels étaient les paroles du petit Daraen qui était alors âgé de sept ans à cette époque. Dès qu’il fut en âge de savoir lire, le jeune homme démontra des capacités hors norme pour un enfant de son âge, faisant de lui un surdoué doté de faculté de compréhension incroyable. Son apprentissage fut des plus lucides, l’obligeant à faire ses premiers pas, bien plus tôt dans le dur monde des adultes. Si au début, la difficulté l’attraya, il s’en lassa rapidement, désirant s’enrichir beaucoup plus en termes de d’acquis et de savoir, pour enfin se mesurer à l’esprit créatif du premier créateur de navire volant. Ce fut donc à l’âge de neuf, qu’il fit doucement ses preuves, créant sa toute première machine inventive. S’il y eut des ratées, il y eut aussi des réussites, celles-ci attirant de plus en plus de mentor qui désirait prendre sous leurs ailes ce petit génie à l’avenir brillant. Si le choix était aisé, il n’en fut pas moins étonnant quand il jeta son dévolu sur un vieux savant que l’on qualifiait de fou.

Si beaucoup jugeait l’esprit du vieil homme tordus et loufoque, pour Daraen cet homme n’était rien de plus qu’un génie incompris, aux sagesses les plus enrichissantes au monde. Ce fut auprès de ce mentor, qu’il appris l’art de la science, amplifiant sa capacité à analyser, à poser des problématiques, mais aussi à trouver un raisonnement et de s’abreuver d’une capacité d’abstraction, de logique et de modélisation. Il le format aussi à la mécanique, lui apprenant les termes techniques, à avoir l’œil pour détecter la moindre anomalie, à vérifier la conformité des pièces, à créer les calculs nécessaires, mais aussi à effectuer des réparations dans des situations précaires, afin de s’adapter dans n’importe quelle situation. Ce fut à cette période qu’il voyagea ainsi, auprès de son mentor, découvrant des lieux, propice à sa formation. Ainsi, il put piloter de lui-même un Fly, étendre ses connaissances dans la grande bibliothèque d’Eriu, découvrir par l’intermédiaire de celle-ci, les anciennes créations humaines. Ce qui l’amena à devenir curieux quant à l’ancien mode de vie de vieux peuples.  Il fut même formé sur les matériaux nécessaires à la construction de prototype, à distinguer la robustesse ou la légèreté d’une matière ou d’une pièce, pour améliorer l’habilité d’un vaisseau.

Si ses années d’apprentissage pour Daraen furent des plus captivantes, elle permit au vieil homme de mourir en paix, son expérience ayant enfin un héritage digne de sa superbe.

Ce fut donc en hommage à celui-ci que Daraen ne s’attarda pas dans le deuil, se relevant très vite de cette perte pour enfin exceller dans ce rêve de jeunesse. Mettant à profit toute son intelligence, il réalisa en quelques mois les plans d’un vaisseau plus rapide que n’importe lequel de Majoris, puis d’un plus robuste résistant aux affres du temps et des assauts. Si les vaisseaux ne fut pas son seul terrain de jeu, il se diversifia, en tentant de réaliser des groupes électrogènes, ou encore, une amélioration des calculatrices pour permettre un meilleur résultat en termes de calcul plus compliqué pour le commun des mortels.

Son génie et son intelligence, ne tarda pas à attirer la convoitise de beaucoup, attirant même les faveurs du gouverneur de Majoris, qui décida de s’approprier les connaissances du jeune savant. Si au début, Daraen refusait de signer la clause quant à étendre son intellect aux autres contrés, il se retrouva très vite acculée, se voyant forcée d’obéir à cette simple formalité. Bridant alors, son rêve de voir le monde se développer tout comme la ville de son enfance. Si cela intensifia sa renommée, le jeune homme ne fut pas des plus satisfait, mais ne pouvait résister à l’appelle irrésistible de cette passion, il préféra fermer les yeux, ravalant cette contrariété au plus profond de lui.

S’il pensait que cette histoire s’arrêterait là, il n’en fut rien et aussitôt, il se vit offrir une nouvelle opportunité de la part du roi. Un projet des plus secrets ou la confidentialité serait des plus appliqués pour ceux participants aux projets. Si le projet fut des plus intéressants, pour Daraen il n’en fut rien, mais face à un roi, le refus est illusoire. Ce fut depuis ce jour, que le jeune homme croula sous le travail, la fatigue cernant ses yeux, son caractère changeant quelques peu à cause de celle-ci. Pourtant au fond de lui, continue de vivre le doux souhait silencieux de pouvoir vivre son rêve d’enfance.  
J'ai pas de pseudo, je suis le Batman !  
Hey hey les ptits loups d'amur ♥️ Ici Flynnou 8D Contente de vous retrouver pour une nouvelle aventure sur un Gear tout beau, tout propre !