AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg
dabberblimp"

{ Nayen Storm | Wind from the Sea
 :: Prémices :: Papiers d'identité :: Présentations :: Fiches validées ()
avatar
Haura
Haura

Nayen Storm | Wind from the Sea, par Nayen ► 12/10/2018, 19:25 ►
Nayen
Storm
Yes, you can lose somebody overnight, yes, your whole life can be
turned upside down. Life is short. It can come and go like a feather
in the wind.
Nayen
nom ▶ Storm
prénom ▶ Nayen
surnom ▶Nana
age ▶ 24 ans (01/01)
orientation ▶ Homosexuelle
occupation ▶ Capitaine de Fly pour la flotte d'Idye.
région ▶ Idye
QUELQUES FAITS
- Il a un talent pour le dessin. Il amène son carnet partout avec lui.
- Il ronfle fort… très fort.
- Nayen n’est aucunement pudique. Il n’est pas rare de le surprendre nu comme un ver chez lui ou dans le lac.
- Il passe la plupart de ses soirées dans les bars; seul. Mis à part pour dormir, il évite d'être chez lui.
- Il est un excellent nageur.
Haura
nom ▶ Haura
bénédiction ▶Flocon
pouvoir ▶Eau
sexe ▶ Féminin
age ▶ 5 ans
genre ▶ Animal
relation avec l'humain ▶ Confiante, Honnête, Mère/Fils
CARACTÈRE
Affectueuse - Avertie- Bavarde- Bienveillante- Blagueuse- Curieuse- Directe- Enjouée- Juste- Maladroite-  Têtue.

RELATION
Encore jeune, ma relation avec Nayen est basée sur une confiance mutuelle. Il nous arrive parfois de ne pas s’accorder sur un sujet, voire de se taper sur les nerfs, mais nous nous apprécions assez bien. Je suis la seule à connaître sa douleur quant à la mort de sa mère. Aux yeux des autres, le jeune homme a fait son deuil depuis longtemps maintenant. Je le soutiens comme je peux, espérant qu’il arrivera à tourner la page un jour.

POUVOIR
L’eau étant le pouvoir qu’on m’a octroyé, j’offre la possibilité à mon humain de s’adapter aux milieux aquatiques. Pour se faire, je crée une bulle autour de sa tête pour lui permettre de respirer une fois sous l’eau. Bien qu’il soit bon nageur à la base, mon pouvoir lui permets également de se déplacer plus rapidement sous l’eau et de résister à la pression lors de nos excursions en profondeur dans le lac.
caractère"Aimer est une lame à double tranchant."
Un jeune homme entêté. Bien que je connaisse mon humain depuis peu, c’est le meilleur qualitatif qui puisse le définir. Une fois qu’il est décidé, le faire changer d’avis est pratiquement impossible. Une véritable plaie. Il a toujours les bons arguments pour me contredire et se justifier. Heureusement, nous nous entendons plutôt bien. Bon, ça nous arrive de nous engueuler quelques fois et nous foutre quelques claques, mais faut pas croire qu’on se déteste pour autant. Ce bout d’homme est comme un fils à mes yeux. Il peut parfois être difficile à comprendre, être froid, voire même arrogant; il peut carrément être détestable lorsqu’il s’y met. Il est complètement insupportable. Cela dit, bien qu’il ait ses défauts, sa poitrine abrite un coeur en or.

Dénué de toute mauvaise intention, Nayen est du genre sympathique et bienveillant. Il devient facilement protecteur envers son entourage proche. Par regret? Peut-être. Je n’ai pas toujours été auprès de lui, mais je crois que c’est simplement dans sa nature. Il craint de tout perdre à nouveau. Malgré son 1m86 et sa carrure imposante, il reste un grand sensible; un gamin qui s’est retrouvé du jour au lendemain sans repère. Mature et responsable, le qualifier d’enfant est un peu exagérer, j’avoue. À quelques occasions, il me semble tout simplement perdu, comme s’il cherchait un sens à sa propre existence. Sa vie n’est pourtant pas à plaindre. Il est un jeune capitaine talentueux après tout. Moi? Je me pose sur son épaule et le regarde faire la plupart du temps. Si l’envie me prend, je vais faire une petite tournée sur le pont ou me trouve un coin au soleil pour y faire la sieste. Bref, revenons-en à mon humain.  

En dehors de son métier, il passe tout son temps libre sur le lac d’Aegir, tel un loup solitaire. Il se la joue sympathique avec les autres, mais je l’ai rarement vu passer du temps seul avec un autre humain. D’ailleurs, si je n’étais pas sa gardienne, je suis persuadée qu’il se passerait bien de moi. Il aime être dans sa bulle, dans ses petites fantaisies; s’échapper de cette réalité ne serait-ce qu’un instant pour fuir sa douleur. Les êtres humains peuvent parfois être fascinant, du moins, de ce que j’en vois. Il paraît bien avec son grand sourire et sa bonne humeur, mais ce n’est qu’un masque. Prétendre que tout va bien alors qu’il rumine tous les soirs. J’ai beau réfléchir, je ne comprends toujours pas pourquoi il s’acharne à jouer cette comédie au quotidien. Il sait dire tout ce qui lui passe par la tête, mais lorsqu’il s’agit de ses sentiments,  de sa culpabilité face à la mort de sa mère et de tout ce qui l’entoure, il se ferme comme une huître. Cela fait maintenant cinq ans. À mes yeux, il serait temps pour lui qu’il passe à autre chose. Vivre dans le passé n’a rien de bon pour lui.

Bien que ses regrets le pèse, il sait profiter de la vie à sa façon. Il est parfaitement conscient du sacrifice de mon éveil ainsi que du temps qu’il lui reste à vivre. Moitié de vie accomplie, il se retient d’aimer pour ne pas blesser en retour par sa mort prématurée. Il est beaucoup trop attentionné pour faire vivre le désespoir qu’il a vécu à un être cher. Néanmoins, je trouve dommage qu’il se limite ainsi. En tant que gardien, je me soucie de son bien être et aimerais le voir heureux.
histoire"Elle me manque... tellement."
Nayen fut principalement élevé par sa mère. Son père, lui, est mort peu de temps après sa naissance. Évidemment, Nayen n’a aucun souvenir de lui, trop jeune à cette époque. Étant navigateur, Nayen a longtemps cru que son paternel avait disparu lors d’une tempête sur le lac. Depuis maintenant cinq ans, il sait que son père était en réalité un mage et que sa mort fut provoquée par son gardien, soit moi-même. Bien sûr, je n’ai aucun souvenir des évènements passés aux côtés de cet homme. Nayen a beau me bombarder de questions, je n’ai jamais su y répondre.

Dès son plus jeune âge, le garçon montrait de l’intérêt enver le lac et ses créatures marines. Une véritable fascination. Il désirait tout savoir; chaque recoins, chaque créatures, chaque plantes, tout… mais surtout, il souhaitait devenir le tout premier à découvrir les secrets enfouis de la cité des eaux. Il passait la plupart de son temps libre la tête plongée dans ses livres sur la vie vie marine et ce, même en classe. Cela lui a mérité quelques foudres de ses professeurs, mais ses bonnes notes prouvèrent que son obsession n’affectait en rien ses performances scolaires.

Vers ses 13 ans, sa mère s’est remarié à autre homme. Sans le cacher, Nayen n’a jamais approuvé son choix. S’imposant dans leur quotidien, l’homme n’était qu’un intru aux yeux du garçon; un cafard. Aujourd’hui, malgré le départ de sa mère, il n’a jamais cherché à se réconcilier avec lui. Au contraire, les deux hommes ont coupé les ponts et Nayen n’a plus aucune nouvelle de lui; à son plus grand bonheur. Il leur est arrivé de se croiser quelques fois, mais ils firent comme s’ils ne se connaissaient pas.

À 15 ans, Nayen a commencé à apprendre à naviguer avec un vieil ami pécheur. Il passait tout son temps libre à naviguer avec le pécheur et l’aider avec ses prises. À partir de ce jour, l’adolescent passait tout son temps libre au lac. Son destin était celui d’un navigateur hors pair, mais, l’arrivée de la technologie en fit autrement. Un nouveau défi se donnait à lui; parcourir les cieux sur ces navires volants; les Fly. Il commença donc au bas de l’échelle, comme tous les autres, vers ses 17 ans, en tant que simple mousse. Étant donné ses dons naturels et ses connaissances sur la navigation, il monta rapidement les échelons, jusqu’à devenir lui-même capitaine à 23 ans.

Ce fut dans un paisible quotidien que la vie de Nayen, 19 ans, chamboula d’un coup. Sa mère, sa seule famille, fut la victime d’une immonde créature ayant infiltré les rues de Belvar. En retard pour rejoindre sa mère après le travail, le malheur avait déjà frappé à son arrivée sur les lieux. Plusieurs ont tenté de lui faire comprendre qu’il n'était nullement responsable de l’incident, sans résultat. Cinq ans plus tard, il est toujours persuadé que sa mère est morte par sa faute. S’il n’avait pas été en retard, il aurait pu la protéger, voire se sacrifier à sa place.

La semaine suivante, je suis née. Quittant le domaine familiale, le beau-père de Nayen lui confia une petite boite à bijoux, prétextant qu’elle était le plus grand trésor de sa défunt mère. Ce petit coffre de bois gravé contenait ma pierre, ayant appartenue à son paternel par le passé. Je me souviens encore du pitoyable état du garçon le jour de notre rencontre. Ses cheveux en bataille, les yeux rougis par les larmes, les cernes de ses nombreux jours sans sommeil… Il était d’une allure des plus pathétiques. Une épave sur pattes. Je me suis demandée s’il était pour s’enlever la vie dans les minutes suivantes. Heureusement, il a réussi à rapidement remonter la pente… du moins, d’un point de vue extérieur. Son deuil n’est pas encore fini.
Mo'
Well, comme j'suis pas douée pour les présentations, autant ne rien dire /pan/
Plus sérieusement, bonjour, j'suis Mo' (comme vous pouvez lire plus haut ça rime), j'aime la petite sirène, le poulet c'est la vie et ma couleur préférée est le noir comme mon âme :v
Hâte de vivre de folles aventures avec vous tous <3