AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2 !
17.08.2018 : FERMETURE TEMPORAIRE DU FORUM.
01.03.2018 : OUVERTURE DE LA V1. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg

{ I'm just training to say goodbye || Armand [Done]
 :: Prémices :: Papiers d'identité :: Présentations :: Fiches validées ()
avatar
Gabriel
Gabriel

I'm just training to say goodbye || Armand [Done], par Armand ► 13/10/2018, 23:29 ►
Armand
Slone

This whole world exists to see you fall
Armand
nom ▶ Slone
prénom ▶ Armand
surnom ▶ L'Ombre.
age ▶ 27 ans (21/12)
orientation ▶ Homosexuel
occupation ▶ Dirigeant de Tenebrae / Instituteur
région ▶ Eriu
Se recouvre le visage d'ombres lorsqu'il doit gérer Tenebrae, ainsi presque personne ne connait son identité • Seul quelques rares officiers ont déjà vu son véritable aspect • Gabriel est le visage public de Tenebrae • Vit dans un petit village des campagnes d'Eriu, où il est très apprécié • Adore la lecture • Fasciné par les Gardiens • Voyage beaucoup  
Gabriel
nom ▶ Gabriel
bénédiction ▶ Flocon
pouvoir ▶ Ombre
sexe ▶ Mâle
age ▶ Sept ans
genre ▶ forme humanoïde fantastique
relation avec l'humain ▶ Loyal, sarcastique, calme
Gabriel est d'un tempérament calme, presque placide. Peut de choses peuvent le perturber ou l'inquiéter d'une quelconque façon. Il est particulièrement loyal envers Armand, même s'il n'hésite pas à se montrer sarcastique et à se moquer un peu de lui. La relation entre les deux semblent être assez fusionnelle et ils se comprennent à la perfection.
Gabriel utilise l'ombre. Il est capable de manipuler l'ombre, de la modeler à son envie et de lui faire prendre une forme tangible quand il en a besoin. Il adore d'ailleurs se servir de son pouvoir pour se propulser dans les airs et se laisser planer sur de grandes distances. Car ses ailes ne lui permettent pas de s'envoler de lui-même, il a besoin d'une petite aide. De même, il est incapable de voler dans le sens propre du terme, il peut surtout planer sur certaines distances. Il est également capable d'entrer et de se mouvoir par les ombres. Dans l'ombre de son mage, il est capable d'utiliser ses pouvoirs sans souci en revanche, dans une autre ombre, il ne peut que se déplacer d'ombres en ombres jusqu'à ce qu'il en sorte. Les personnes dont l'ombre accueillerait Gabriel entendent des chuchotements, des murmures, de la même façon que des acouphènes persistent.
caractère"The end exists even before the beginning"
Armand est une onde, une eau calme, limpide, profonde et mystérieuse, si mystérieuse. Le regard à beau se poser sur lui, plonger en son être, il n'arrive à peine qu'à en capter la surface, l'essence même de son âme reste ensevelie dans les profondeurs. Car il est homme à mystère, homme à histoire. Miroir d'un désir perdu, le regarder consiste à observer le reflet de ce que l'on souhaite. Il change, s'adapte et offre à autrui ce qu'ils ont besoin de voir et d'entendre. Il n'en pense rarement mots, gardant ses pensées secrètes, intimes et enfouies dans les abîmes. Rien ne transparaît jamais sur son visage, rien qu'il n'aurait décidé de dévoiler. Jamais sa peau de diaphane ne trahit une émotion trop forte, jamais un courant ne peut l'emporter loin de l'embarcation de son âme. Il reste toujours fidèle à ses principes, à son fonctionnement propre.

Maître de la manipulation, il inspire confiance, amadoue ses proies par de belles paroles tout en dissimulant son vrai visage. Tous inspire ce doux poison, habilement, suavement, furtivement sans se rendre compte de rien, car rien ne peut faire douter d'un être si doux, si calme. Loup à la peau d'agneau, il imprime son contrôle dans le cœur d'autrui. Les mots filent de ses lèvres comme une kyrielle d'étoiles fusantes et touchant chacun au plus profond de leurs être. Car il sait, il connait ce que l'humanité désire entendre, il le devine aisément en discutant subtilement avec ses prises. Rien ne lui échappe, pas le moindre détail. Maître de l'analyse, il observe les autres avec la même précision chirurgicale qu'un médecin accomplit une autopsie. Vous êtes sur sa scène et il vous détaille, vous décompose pour vous comprendre plus facilement.

Son intelligence n'est plus à prouver, c'est ainsi qu'il peut si facilement introduire ses pensées en quelqu'un d'autre, trouver des vassaux prêt à tout pour ses idéaux, ses objectifs. C'est de son esprit que naquit Tenebrae, de ses belles paroles que vinrent les premiers membres de cet organisme sectaire. Dirigeant sage et impitoyable, il ne recule jamais, est prêt à tout les sacrifices. Véritable chef d'orchestre, ce groupuscule est son opéra, sa symphonie qu'il travaille jour après jour, heure après heure. Rien n'est laissé au hasard, car il sait le lourd fardeau qu'il porte sur ses épaules, quelle épée bascule au dessus de sa tête. Il est l'être le plus recherché de l'humanité et il en éprouve un certain plaisir, une fierté malsaine. Car, après tout, n'est-il pas le gagnant de ce jeu du chat et de
la souris ? Pour l'instant, le marteau de la justice peine à s'abattre sur lui.

Cet être de mensonge et de tromperie est un de ses aspects, une facette. Armand possède également une autre apparence, une personne douce, agréable, charmante. Instituteur dans un petit village de campagne, il est connu pour être une personne respectable, investi dans la vie en communauté et prêt à tout pour aider son prochain. Une couverture comme une autre qui l'amuse, le fascine même. Expérience sociale, il adore observer comment les autres réagissent à sa façon d'être, comment il arrive, petit à petit, à s'imposer comme étant quelqu'un d'important dans cette petite communauté. Armand est beaucoup de choses, tromperie, fourberie, audace, assurance, intelligence, manipulation et tant d'autre choses encore. Armand est l'exemple même de l'humain, cet être de raison au goût prononcé pour la domination.
histoire"Despair is a dark and cruel revival"
Le soleil traverse les vitres de la salle de classe, éblouissant les enfants attablés qui travaillent avec ardeur. Le silence est pesant, aucun n'ose relever les yeux de leurs copies et pour cause ! La récompense qui les attends est à la hauteur de leurs espérances. Passer les dernières minutes de la journée à échanger, simplement, avec l'instituteur. Un moment privilégié, dans lequel chacun peut poser les questions qu'il désire, peu importe le thème choisi. Un instant que ces enfants adorent, qui leurs donnent l'impression de se rapprocher encore un peu de cette figure de sagesse qu'ils côtoient si souvent. Peu à peu, les feuilles sont retournés sur le coin de la table et les stylos posés, preuve qu'ils en ont fini de ce devoir. Parfait, voilà le moment tant attendu. Leur professeur, dans un large sourire, se lève de son bureau et s'avance vers eux. Ah, il manque de tomber, à cause de cette estrade. Encore. Les enfants sourient, comme à leurs habitudes. Ils savent qu'il est particulièrement gauche et ça les amusent toujours autant.

Il se rattrape et s'approche, se saisissant d'une chaise et s'installant au même niveau qu'eux. "Approchez, les enfants, installez-vous comme d'habitude." Sa voix est douce, réconfortante, rassurante. Ils s'avancent instantanément et s'installent à même le sol, en rond devant lui, dans l'espace offert entre le tableau et leurs tables. "Alors, qui veut commencer ?" Plusieurs mains se lèvent. Ils semblent ne jamais se lasser de leurs innombrables questions. Le regard de l'instituteur se promène d'enfants en enfants jusqu'à s'arrêter à une petite fille aux longs cheveux blonds coiffées en nattes. D'un petit geste du visage, il lui donne l'autorisation de parler. "Monsieur Armand, ma maman elle dit que vous êtes pas né ici. Vous venez d'où ?" Encore une question qui tourne autour de lui. C'est souvent comme ça. Dans un soupir, l'homme passe une main dans ses longs cheveux de nacre, dévoilant ses yeux grenat. "Vous n'en avez pas marre de me demander toujours les mêmes choses ? Je vous l'ai déjà dit, je viens d'Eruyt, je suis né et j'ai grandis là-bas. Et il y a sept ans, j'ai décidé de venir m'installer ici." Plusieurs petites voix se mettent à chuchoter, quelques "ah oui, c'est vrai" se font entendre. Dix ans, c'est réellement un âge particulier.

"Monsieur Armand ! Vous êtes un mage ? Vous en connaissez ?" Un petit garçon aux grands yeux bleus vient de poser la question, visiblement très intrigué. Armand, en replaçant ses lunettes, lui adresse un de ces faux regards noirs, ceux dont on comprend tout de suite qu'ils ne sont pas menaçant. "Et si tu levais la main, Wade ? Et comme vous le savez déjà, non je ne suis pas un mage. Par contre, j'en connais, effectivement." Des étonnements à peine étouffé parviennent aux oreilles de l'instituteur qui sourit. "Et pour éviter toute autre questions du même genre, non, je n'en connais aucun capable de voler." Toute l'ardeur qui avait envahit les enfants semblent s'estomper en quelques secondes. Trop facile. Une main un peu plus timide s'élève au fond de la salle, la main de Valentin, toujours en retrait. "C'est... C'est vrai qu'un mage ne vit pas longtemps ?" Ah. Une question un peu plus personnelle. La mère de Valentin est une mage et elle n'est presque jamais au village, trop occupé par ses fonctions à l'académie de la capitale. Armand se lève et se dirige vers lui pour poser une main agréable sur sa tête. Il sait parfaitement qu'ici, les mages sont rares et que les adultes n'en parlent pas tant que cela, trop habitué à vivre leurs vies sans eux. Donc les enfants ne savent que peu de chose sur ce sujet, c'est le quotidien des tout petits villages qui ont si peu d'habitants. "Oui, les mages vivent un peu moins longtemps que les autres. Mais ne t'en fais pas, ils vivent tout de même bien assez longtemps." Pas la peine de s'étendre plus sur le sujet.

Les questions continuent de fuser durant quelques minutes. Vers la fin de la classe, le professeur prévient que la prochaine question sera la dernière. Alors, Lucia, une grande rousse, lève la main, déterminé. Et il sait parfaitement que les questions de Lucia, c'est toujours quelque chose de particulier. "Monsieur Armand, c'est quoi, Tenebrae ?" Ah, même dans les petits villages, ce nom est connu. L'homme, qui s'était déjà relevé, s’assoit de nouveau. Ca risque de prendre un peu plus de temps que prévu. "Tenebrae, hein... Quelqu'un d'autre en aurait entendu parler ?" Plusieurs mains se lèvent mais celle de Wade, si insistante à s'agiter juste sous ses lunettes, le force presque à lui laisser la parole à lui. "Mon père, il en parle souvent ! Il dit que c'est un groupe de mauvaise personne qui nous veulent uniquement du mal." Un raccourci peut-être un peu facile mais finalement, dans les grandes lignes, presque tout y est. Presque. "Il dit aussi que ces gens ils mériteraient juste qu'on les jettent des îles pour s'en débarrasser et en finir une fois pour toute ! Qu'ils méritent pas de..." "On a compris Wade, merci." Il se souvient maintenant pourquoi ce jeune homme est si remuant. Son père semble être un sacré morceau, quand même. Il se racle ensuite la gorge pour reprendre en main les explications. "Tenebrae, c'est un groupe de personne qui ne savent pas très bien où elles en sont. Ils pensent que la façon dont nous vivons actuellement n'est pas vraiment la bonne, qu'il faudrait changer toutes nos habitudes. Rejoindre la terre sous nos pieds, pour vivre en bas, comme nos ancêtres il y a bien longtemps." Il se frotte la nuque, faisant bien attention aux mots qu'ils emploient pour éviter tout un déluge de nouvelle question alors que les parents commencent déjà à se rassembler à l'extérieur. "Le souci, c'est que contrairement à vous, qui faites bien attention à laisser la parole aux autres et à écouter leurs arguments quand on discute tous ensemble, les gens de Tenebrae ont du mal à comprendre que pour diffuser des idées de façons efficace, la violence n'est pas une solution. D'ailleurs, la violence n'est jamais une solution, retenez le bien !" Quelques visages sourient un peu. Ils ont du mal à rester sérieux, quand ils se sont déjà pris de nombreuses brosses à travers le visage à cause de leurs bêtises. Finalement, à son sens aussi, leur instituteur est violent. "Fondamentalement, je ne sais pas pourquoi ils veulent changer les choses, sans doute ont-ils leurs raisons. Mais leur façon de faire est la pire, ne l'oubliez pas. Vous devez vous montrer respectueux des autres, en toute circonstances. C'est bien compris ? Maintenant, récupérer vos affaires et sortez. Wade, baisse ta main, je ne donnerais pas plus de détail sur les attaques de ce groupe aujourd'hui." Dans un soupir, le jeune homme abdique et retourne ranger ses affaires. Pour eux, la journée est terminée. Pour Armand, il faut encore aller à la rencontre des parents et nettoyer la salle.

Le crépuscule commence à tomber et l'enseignant retourne seulement dans la salle pour ranger les nombreuses affaires qu'ils ont laisser traîner. Les parents ont été insistant, cette fois-ci. Il ferme la porte de la salle à clé et commence le nettoyage. Le soleil couchant accentue l'ombre de son corps, qui s'étend dans presque toute la salle. Là, un mouvement, fugace, presque imperceptible. L'ombre semble se mouvoir, comme animé d'une volonté propre. Là, dans la pénombre, une mains aux longues griffes acérées sort de cette même ombre. Elle s'élève dans le silence, terrifiante et repoussante. "Monsieur le menteur, répondrez-vous à ma question ? Qu'avez-vous fait de votre humanité, quelles ont été vos émotions quand vous avez créer ce groupuscule de... Barbares ?" Armand se stoppe, comme figé. Derrière lui, dans son ombre, deux grandes cornes sont apparus en plus de la main. Puis un visage, de sombres ailes noires, un corps fin et puissant à la fois. La voix qui s'élève dans son dos est caverneuse, intimidante, railleuse. A l'entente de cette dernière, Armand sourit, un sourire carnassier comme il n'en montre pourtant jamais dans cette salle. "Démon de mon âme, tu l'ignores encore ?" Le timbre même de sa voix semble différente, plus froid et distante qu'auparavant. Il se retourne et contemple la créature qui lui fait face. Un teint d'albâtre, des cheveux de jais, des yeux de corneilles aux reflets de vert vaseux. Sur son visage, pas un sourire, pas une émotion, malgré sa raillerie évidente. Son sérieux est à toute épreuve, comme toujours. Armand s'avance vers lui d'un pas de fauve, il passe son doigt sur le contour de sa mâchoire, amusé. "Gabriel, je n'ai rien perdu de mon humanité, j'ai toujours été ainsi et tu le sais. C'est pour l'humanité, au contraire, que je me bats. Même si cette dernière semble l'ignorer encore." Gabriel l'observe, un fin sourire traversant ses lèvres fines et translucides. Quel remarquable jeu d'acteur, il en reste toujours admiratif. Il n'a plus rien de ce calme et gentil professeur, gauche et incapable de faire de mal à une mouche. Armand retourne vers le bureau et s’assoit sur ce dernier, sortant un livre du tiroir. Il ouvre ce dernier et lit quelques lignes avant de s'emparer d'un stylo. Il croise les jambes et adresse un ultime regard à son Gardien. "Alors, explique moi. Tu es revenu plutôt tard, dis moi comment c'est déroulé la manœuvre ? Je t'écoute, et n'omet aucun détail." "Très bien." Il tape ses longues griffes contre la table devant lui, comme pour s'aider à se remémorer les instants qu'il vient de vivre. "J'ai atteint le point de rendez-vous..." Le soleil disparaît, laissant les deux complices dans l'ombre de la Lune, seule témoin de cette perfidie prenant place dans ce si petit village.
Eeykwan
C'est Wady sur le Gear V1 ! Je suis ravi de revenir et j'espère que ce perso vous plaira !
avatar
Gabriel
Gabriel

I'm just training to say goodbye || Armand [Done], par Armand ► 15/10/2018, 23:36 ►
Et j'ai fini ma fiche ! ♥️



Le bien ? Le mal ? Des concepts fallacieux, rien de plus. Car la justice n'est pas une notion arbitraire, elle n'impose pas ses lois équitablement envers tous les hommes. Car la justice appartient aux vainqueurs, non aux vaincus.

I'm just training to say goodbye || Armand [Done], par Idryss ► 16/10/2018, 12:31 ►
bienvenue ô jeune aventurier(e) !hola camarade ! Aaah l'un des grands méchants de notre histoire. Bon of course tu m'avais parlé de ce que tu voulais faire, j'aime beaucoup le rendu de la fiche qui nous laisse bien entrevoir les deux aspects de sa personnalité ainsi que la mise en avant de son gardien dans les affaires de Tenebrae. Je n'ai rien à redire je te valide ! Je te souhaite de folles aventures !

tu peux dès à présent recenser tes avatars (www), créer ta fiche de lien (www), et rechercher un rp (www) !

que l'aventure soit avec toi !
© le staff de gear. toute reproduction est formellement interdite.codage par astrale aka. alcyon.
Contenu sponsorisé

I'm just training to say goodbye || Armand [Done], par Contenu sponsorisé ► ►