AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg

{ L'art de la politique à coup de massue || Gladwin & Ephrem.
 :: Majoris :: Terra Ex Machinas ()

L'art de la politique à coup de massue || Gladwin & Ephrem., par Monsters ► 29/10/2018, 14:53 ►
Titre : L'art de la politique à coup de massue.
Participants, ordre de post : Gladwin & Ephrem.
Mise en situation : Les nations avaient de bien étranges façons de voir les choses. Suite aux ordres de leurs supérieurs et les deux hommes se retrouvent au sein de cette terre désolée. Ils devaient affronter des créatures, cet endroit semblait de fait le lieu tout désigné pour accomplir cette prouesse. A présent le groupe allait devoir survivre. Une goutte puis deux, la pluie se met à prouver sa présence avec vigueur rendant la descente dans le cratère plus difficile. Le sol devenait boue mais ils représentaient l'armée, cela ne serait qu'une partie de plaisir ?
Nombre de posts avant intervention : Un post chacun.



L'art de la politique à coup de massue || Gladwin & Ephrem., par Gladwin ► 30/10/2018, 15:34 ►

L'art de la politique à coup de massue
Ft. Ephrem
Terra Ex Machina, une terre aride ponctuée des vestiges du passé et de la bêtise humaine. Les monstres y étaient légion mais eux qui d'habitude ne s'aventuraient pas près de la frontière avaient décidé de s'approcher dangereusement.

« On est obligé de faire ça avec un soldat de Majoris ?»

Gladwin ne lui répondait qu'avec un hochement de tête, même si Kaan lui demandait ça discrètement, la présence du soldat de Majoris empêchait la conversation de continuer. Le gardien et son mage avançaient sur ce qui était un terrain sans verdure. Cela lui changeait de sa région enneigée qu'il tenait beaucoup à cœur.

« Je pense apercevoir une silhouette »

Gladwin essayait d'être sociable pour une fois, la mission avait commencé il y a trente minutes mais ils n'avaient échangé que leur prénom et leur grade. Ephrem était soldat de Majoris depuis trois ans et l'inquisiteur n'aimait pas vraiment côtoyer les soldats de cette île. De plus même sous ses airs de tyran il ne voulait pas effrayer le jeune homme, une raison de plus pour son silence.

De toute façon cette mission n'était qu'un prétexte, qu'une couverture pour que dans les journaux on puisse faire apparaître que Falias et Majoris sont deux îles soudées. Une grosse connerie oui. Mais il est vrai qu'il fallait faire des efforts et aussi qu'une silhouette s'était dessiné au loin. Comble du comble, la pluie commençait à tomber et la terre se transformait en boue et la visibilité devenait mauvaise.

« Sérieusement, mes pattes vont être toute mouillée. »

Kaan avait décidé de râler mais il avait hâte d'en découdre, cela faisait bien longtemps que le duo n'avait pas combattu et c'était l'une des principales raison de les avoir envoyer sur le terrain.

« Restons sur nos gardes. Ephrem c'est ça ? Essayons de combattre ensemble pour nos pays »

Gladwin posait sa main droite sur le pommeau de son épée, il était prêt à dégainer. Cette mission allait de mal en pis mais il était prêt.


NOTES,
TAGS, @



L'art de la politique à coup de massue || Gladwin & Ephrem., par Ephrem ► 9/11/2018, 17:08 ►

Depuis qu'ils avaient commencé la mission, excepté les présentations, aucun d'eux n'avait échangé de mots. Non pas que Ephrem ne voulait pas faire connaissance avec celui que l'on nommait Inquisiteur, mais il fallait avouer que l'homme ne laissait que peu de place à la discussion. Et puis, il était assez intimidant, pas uniquement pour son physique, mais pour sa froideur. Le soldat de Majoris aurait bien aimé tenté de briser la glace, mais ni le mage, ni le gardien n'était enclin à la conversation.

C'était peut-être parce qu'ils étaient de Falias ? On racontait à la capitale qu'ils étaient aussi froids que leur nation. D'après cet échantillon, ça ne semblait pas faux. Cependant le jeune homme ne se sentait pas à l'aise en restant dans des relations aussi cordiales, tout en gardant distance avec eux pour éviter de les froisser, ce qui demeurait paradoxal. Puis le soldat sortit de ses pensées lorsqu'il entendit Gladwin élever la voix.

-Un monstre ?

Question stupide, se dit-il aussitôt qu'il l'eut énoncée, ils étaient les seuls humains ici, de ce qu'il savait. Là tout de suite, il désirait s'enterrer sous une motte de terre. Il représentait Majoris pour cette mission, il devait se montrer exemplaire, même si la dite mission ne semblait pas être capitale. Malgré l'embarras, l'excitation montait, ils allaient enfin user de leurs armes. La pluie s'invitait dans la partie, ce qui fit grogner Ephrem. Au moins, il partageait un point commun avec le gardien, qui montrait ouvertement son agacement.

Lorsque l'inquisiteur lui conseilla de rester sur ses gardes, le soldat acquiesça d'un signe de tête en tirant son épée de son fourreau.

[HRP : Désolée du temps de réponse... Je risque de conserver ce rythme pour la suite, j'espère que ça ne te gêne pas !]

L'art de la politique à coup de massue || Gladwin & Ephrem., par Monsters ► 15/11/2018, 16:50 ►

Vouivre || danger ★★★☆☆
Le son des battements d'ailes atteignaient votre attention ; posé au sol jusque là le monstre à la vision de votre approche décidait de prendre de l'envol afin de vous toiser à quelques mètres du sol. Son corps — de la taille de celui d'un lion adulte était très étrange, semblable à une gargouille sa peau donnait la sensation de n'être que pierre. Son regard rougeâtre se posa sur vous trois pour se propulser vers vous avec vigueur en signe de premier attaque || le résultat étant échec, vous parvenez à esquiver la chute en piqué de la créature !




L'art de la politique à coup de massue || Gladwin & Ephrem., par Gear ► 15/11/2018, 16:50 ►
Le membre 'Monsters' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé modération' :
Contenu sponsorisé

L'art de la politique à coup de massue || Gladwin & Ephrem., par Contenu sponsorisé ► ►