AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg
dabberblimp"

{ Sujet d'étude [PV Idryss]
 :: Vallée enchantée ()
avatar
Gabriel
Gabriel

Sujet d'étude [PV Idryss], par Armand ► 2/11/2018, 18:59 ►
SUJET D'ETUDE — Feat IDRYSS

C'est à l'ombre d'un arbre qu'Armand s'est tranquillement installé pour attendre ses élèves. La composition d'un herbier, l'excuse idéal pour profiter d'un bon moment en plein air. Les mains derrières la tête, l'instituteur observe les branches au dessus de lui, il en détaille chaque feuilles, chaque nervures, chaque branches. Même en flânant, l'esprit d'Armand ne peut s'empêcher d'observer et d'analyser ce qui l'entoure. Un rapide coup d’œil vers les enfants et lorsqu'il se rend compte que tout va bien de leurs côtés, il reprend son petit passe temps. Le soleil brille haut dans le ciel, le cours touchera bientôt à sa fin, il va falloir retourner à l'école dans peu de temps pour rendre les enfants à leurs parents. Avec grand regret, l'instituteur se lève et quitte l'ombre de son abri pour rejoindre sa petite troupe. "Allez, on se prépare les enfants, rangez vos affaires et on rentre mettre en place l'herbier avant la fin de la journée !"

Seul bémol de chaque enfants : L'innommable lenteur qui les caractérises. Voilà vingt minutes maintenant que chacun d'entre eux vérifie, revérifie leurs affaires, perdent quelque chose, le retrouve juste après... D'un ennui mortel. Armand cache un soupir et essaie, tant bien que mal, d'aider les enfants à se préparer pour le départ et enfin, enfin, ils peuvent se mettre en route. Ils ne sont pas loin du tout du village, non, à quinze minutes à peine. Mais Armand l'instituteur est protecteur avec ses élèves, il s'inquiète toujours trop pour eux, qu'ils se perdent, se fassent mal ou quelque chose d'autre. Une espèce de papa poule. Le petit groupe est en marche depuis cinq minutes lorsqu'une silhouette, plus loin, se dessine sur l'horizon, non loin de l'entrée du village. En se rapprochant, l'adulte réalise que c'est un, même deux, visages qu'il n'a jamais vu. Oh non. Des enfants, plus un inconnu, dans un petit village un peu perdu ? Il n'a pas le temps de dire quoi que ce soit que déjà tous les élèves sont autour de l'inconnu, les plus téméraires posant déjà tout un tas de question, du style "tu viens d'où" "tu fais quoi dans la vie ?" "pourquoi t'es là ?" "Je ne sais pas comment tu peux les supporter." La voix rocailleuse de Gabriel résonne dans son crâne, une voix qui arrache un sourire à Armand. Il ne répond pas et s'approche des inconnus à son tour, plus pour calmer les enfants qu'autre chose. "Calmez-vous ! Vous me faites honte, rangez-vous, allez !" Sous l'autorité du jeune homme, les enfants se rangent immédiatement, bien qu'à contre-cœur. "Pardonnez-les, ils n'ont pas l'habitude de voir des personnes autres que les villageois, par ici." Il adresse un fin sourire au duo face à lui, chaleureux et amical.




Le bien ? Le mal ? Des concepts fallacieux, rien de plus. Car la justice n'est pas une notion arbitraire, elle n'impose pas ses lois équitablement envers tous les hommes. Car la justice appartient aux vainqueurs, non aux vaincus.

Sujet d'étude [PV Idryss], par Idryss ► 6/11/2018, 16:20 ►
SUJET D'ETUDE — FEAT ARMAND

Retour vers le passé. Bien longtemps que le duo n'avait pas osé venir dans cette région de l'île. Pourtant, oui pourtant ils avaient passé un nombre incalculable d'années à fouler les terres de la zone, les étendues émeraudes des champs à perte de vue ainsi que les sillons de la vallée escarpée. Pour Lou c'était une véritable bouffée d'air frais que de pouvoir se promener ainsi, sentir le vent délicat caresser son visage, faire virevolter sa chevelure ébène. Son mage était d'avantage dans le recul, plus silencieux il avait cette boule au ventre qui semblait comme vouloir germer, pousser le long de ses poumons pour l'empêcher de respirer. Plus le duo avançait plus il s'approchait de ce lieu maudit où la saveur de la vie avait changé.

La Reine avait enfin accepté de les libérer pour quelques jours, ils avaient agi pour les bienfaits de la nation et cette dernière avait de fait jugé bon de les récompenser de la meilleure manière possible. La belle avait eu l'idée de venir dans la vallée et ce sans attendre vraiment le réel consentement d'Idryss. Il avait besoin de voir la chose en face pour accepter et réaliser le lourd tribu de tout cela. Ce petit hameau semblait être un pied à terre adéquat pour eux, sans plus attendre ils avaient ainsi décidé de s'arrêter un peu sans réaliser dans quoi il mettait les pieds. Tout semblait calme autour d'eux et pourtant ils n'avaient pas réalisé la présence de la marmaille fonçant tout droit dans leur direction.

Des questions, trop de questions. Le duo ne savait plus où donner de la tête ce qui poussa Lou à libérer un petit rire à la vision agacée de son mortel. Le mage haussa un sourcil comme choqué. « Rah du balais les microbes ! » Il agita sa main droite avec nonchalance comme pour faire fuir une nuée de moucherons. « Oh vous allez énerver le monsieur les gnomes, croyez-moi. » Propos amusée de la belle qui à nouveau ne pût retenir un ricanement jusqu'à la soudaine vision d'un homme, symbole d'autorité pour les bambins. « C'est ce que je vois... » Un brusque air de dégoût se dessina sur le faciès du mage. « Vous êtes notre sauveur, merci beaucoup. Rassurez-moi ils ne sont pas tous à vous ? » Ironique, elle les désigna.


avatar
Gabriel
Gabriel

Sujet d'étude [PV Idryss], par Armand ► 12/11/2018, 22:04 ►
SUJET D'ETUDE — Feat IDRYSS

Armand laisse s'échapper un léger rire de ses lèvres,un rire cristallin. Lui, père de toute cette joyeuse bande ? Mais quelle horreur, jamais il n'arriverait à en supporter tant dans la vie de tous les jours. Sans compter que le statut d'instituteur lui confère une autorité qu'il n'est pas vraiment sûr de posséder en tant que parent. "Oulah, sûrement pas non. Je ne suis que leur instituteur, rien de plus" Il adresse un regard qu'il veut le plus mauvais possible vers les enfants, un bien piètre regard à peine menaçant. Il peut entendre Gabriel soupirer de dépit et de dégoût face à cette situation. D'un petit geste de la main, il fait comprendre à ses élèves qu'ils doivent rester calme un petit moment, histoire de laisser les adultes tranquilles entre eux. "Encore pardon, vraiment." Il adresse cette phrase plus pour le jeune homme, qui semblait le plus courroucé. Pas un commode, visiblement, au contraire de la demoiselle sans aucun doute plus abordable, quoi que.

C'est elle qu'il regarde désormais, d'un regard doux et calme, le genre de regard qui scrute les gens aux plus profonds de leur âme. Il lui adresse un fin sourire avant de reprendre sa conversation. "Je n'ai effectivement pas le souvenir de vous avoir déjà vu par ici... Et je doute que vous veniez dans ce village pour ses qualités touristiques que je qualifierais... D'inexistante. Vous êtes ici pour une raison particulière ?" Il est intrigué, inquiet. Des gens inconnus, ici, si loin de tout ? C'est rare. Rare et quand cela arrive, il garde toujours un œil sur les nouveaux arrivants, afin de s'assurer qu'aucun danger ne puisse entraver cette routine dans laquelle il se camoufle avec perfection. Car il est un habile manipulateur, un beau parleur à l'élocution travaillé et étoffé, capable de se faire passer pour tout ce qu'il n'a jamais été. "A moins que... vous ne soyez ici ensemble, pour un voyage romantique ? Auquel cas, je me dois de vous présenter de nouvelles excuses, pour vous avoir sans doute coupé toute envie d'avoir un jour des enfants." Il lance un regard moqueur vers ses élèves qui affichent pour la majorité un visage outré et boudeur. C'est qu'ils peuvent être vraiment adorable, ceux-là.




Le bien ? Le mal ? Des concepts fallacieux, rien de plus. Car la justice n'est pas une notion arbitraire, elle n'impose pas ses lois équitablement envers tous les hommes. Car la justice appartient aux vainqueurs, non aux vaincus.

Sujet d'étude [PV Idryss], par Idryss ► 16/11/2018, 11:13 ►
SUJET D'ETUDE — FEAT ARMAND

La belle sentit sans mal que l'attitude revêche de son mortel avait attiré le regard de cet inconnu sur sa personne. Elle avait bien souvent le rôle de la plus abordable, celle qui devait prendre les choses en main car abordable. Cette situation n'avait jamais dérangé Idryss qui se complaisait sans mal dans ce rôle de désagréable qui lui collait à la peau la plupart du temps. Soit, Lou allait prendre une nouvelle fois les devants ce qu'elle fît sans même le commenter, déposant son attention sur cet instituteur à l'allure des plus charismatique il fallait l'avouer. Sa plaisanterie avait fait mouche ce qui plu à le belle lui étirant un sourire en coin qu'elle ne quitta plus. Le contact était créé la conversation était lancée.

Idryss se la jouait spectateur, observant le duo sans pour autant prononcer un seul mot bien que son regard analysait cet homme. « Ola je plaisantais, j'espère pour votre entre jambes que vous n'êtes pas si actif. » Petit rire de la part de Lou qui plaçant sa main sur sa hanche tandis que son mage levait les yeux au ciel aux propos. « Pour le reste je pense que nous vous pardonnons sans mal, n'est-ce pas mon cher ? » Elle jeta un coup d’œil vers son mortel. « Nous allons survivre, disons que vous les avez fait fuir à temps sieur... un nom d'ailleurs ? » A cette question Lou déposa son attention sur l'inconnu comme attentive à la future réponse. Qui sait, peut-être avaient-ils à faire à une célébrité locale ?

Ils avaient pu vivre dans un village comme celui-là, ils savaient qu'un simple instituteur comme lui pouvait parfois se targuer d'être l'unique tête pensante du hameau. « Vous me semblez aussi curieux que ces enfants. » Constat incisif du mage que la belle tenta de dissiper d'un geste évasif de la main. « Hm nous prenons un peu de vacances pour revenir sur le lieu de naissance de ce démon. » Elle désigna Idryss puis ne pût retenir un rire à la suite. « Oh mais non du tout, il serait bien étrange qu'un mage copule avec son gardien. » Un aveux bien qu'elle se retint bien de préciser qui était quoi. « Et votre petit havre de paix nous a semblé un bon pied à terre. Oh en fait, mon nom est Lou et voici Idryss. »


avatar
Gabriel
Gabriel

Sujet d'étude [PV Idryss], par Armand ► 21/11/2018, 23:43 ►
SUJET D'ETUDE — Feat IDRYSS

Un Mage et son Gardien, donc. Des visiteurs rares et déjà, on peut entendre les enfants chuchoter entre eux, tout en jetant quelques regards admiratif au duo. Forcément, il fallait s'y attendre. Armand soupire et d'un index tendu droit vers le ciel en direction des élèves, il leur intime de se taire encore un peu. Car la situation intrigue l'instituteur, désormais. Viennent-ils ici réellement pour un simple voyage, ou autre chose ? Il est suspicieux, soucieux de préserver son secret le plus longtemps possible. Cette couverture est si confortable, si pratique, il serait bête de la perdre sur une simple petite erreur. "Tu te sens en danger, peut-être ?" Gabriel se veut moqueur, incisif. Il sait très bien que son mage joue à un jeu dangereux, sur un câble fin, prêt à céder à tout moment. Et il adore lui rappeler ce fait. Quel dommage qu'il soit le seul capable de communiquer avec lui directement dans son crâne, sa voix caverneuse résonnant contre chaque paroi avec une désagréable sensation d'écho. Car si Armand désire lui répondre, il lui faut hausser la voix, ce qui est tout bonnement impossible. N'est-il pas qu'un simple instituteur sans histoire ?

"Excusez-moi, je ne savais pas que vous étiez son Gardien..." Il balbutie une excuse un peu gênée. Il s'est posé la question lorsqu'il les a vue, mais rien de plus. Désormais, il sait qu'ils peuvent être dangereux, peut-être. "Enchanté, Monsieur Idryss et Dame Lou. Je suis Armand." Il s'incline légèrement, avec grâce, pour faire preuve d'une politesse irréprochable. Il peut sentir le soupir amusé de Gabriel au plus profond de lui. "Il y a une petite auberge dans laquelle vous pourrez vous reposer, mais..." Il fixe le groupe d'enfants et s'approche de ses interlocuteurs à voix basse. "Les visiteurs sont rares, et les chambres pas vraiment dans un état glorieux. Mais ne le dites pas trop fort, la fille des tenanciers se trouve dans le rang." Il s'éloigne un peu et sourit, amusé. Un vrai chef d'orchestre.

"Mais je suis sûr que n'importe qui serait ravi de vous accueillir chez vous si le besoin s'en fait sentir." L'instituteur s'éloigne un peu et rappelle à l'ordre ses enfants une dernière fois. "Vous nous accompagnez ? Nous rentrions justement en ville, et je pense que les enfants seraient ravis de pouvoir côtoyer un mage de si près. Si vous êtes prêt à répondre à quelques questions, bien sûr."



Le bien ? Le mal ? Des concepts fallacieux, rien de plus. Car la justice n'est pas une notion arbitraire, elle n'impose pas ses lois équitablement envers tous les hommes. Car la justice appartient aux vainqueurs, non aux vaincus.

Sujet d'étude [PV Idryss], par Idryss ► 24/11/2018, 17:38 ►


SUJET D'ÉTUDE
Feat Armand

Le mage déposa par instinct un regard sur sa gardienne qui en disant un peu trop de son humble avis. La disparition de son village il y a quelques années doit être bien connue des habitants de la zone et connaître les avis de ces gens ne lui portaient à son esprit que de la nausée. Le jugement ou la pseudo tristesse était des attraits de l'être humain qu'Idryss ne pouvait supporter et ce, d'autant plus depuis ce jour fatidique. Instituteur ou pas il était de cette plèbe.
Avec nonchalance il vint se masser la nuque dans un petit soupir tandis que ses yeux passaient de Lou à l'inconnu pendant leur petit échange. « Oh mais ce n'est rien de grave mon cher. » La belle haussa les épaules puis vint croiser ses bras au niveau de sa poitrine, ressentant la lassitude de son mortel. « Ow n'y a-t-il donc aucune auberge digne de ce nom dans le coin ? »

Lou ne pouvait dissimuler sa déception à tout cela, elle avait pris goût à vivre dans un certain statut social et devoir en faire l'impasse l'avait sur l'instant piqué à vif au point qu'elle n'avait pu retenir sa question. « Ne fais pas la difficile, aurais-tu oublié d'où nous venons ? » Idryss haussa un sourcil puis se permit un coup de coude à l'encontre de sa gardienne histoire de la remettre dans le droit chemin. « Nous ne gênerons personne, nous nous contenterons de ce qu'il y a ou nous dormirons à la belle étoile. » Yeux au ciel de la belle à la nouvelle proposition.

Le duo suivit Armand de près tandis qu'il reprenait le chemin du village en compagnie de sa foule de nains. « Me pensez-vous animal de foire ? » Aucune critique ne se ressentait dans les dires du mage qui avait bien du mal à devoir être le centre de l'attention et qui avait surtout perdu toute patience avec les bambins. « Mais nous allons vous suivre histoire de vous protéger si le besoin est. » Lou dissimula un sourire à cette réaction de son mortel. « Quel patriotisme. » Puis un murmure. « Tu vas devoir supporter les enfants mon beau. »



Contenu sponsorisé

Sujet d'étude [PV Idryss], par Contenu sponsorisé ► ►