AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg

{ Pieuse rencontre [PV Gadwin]
 :: Eriu :: Ville d'Eruyt ()
avatar
Gabriel
Gabriel

Pieuse rencontre [PV Gadwin], par Armand ► 3/11/2018, 19:31 ►
Pieuse rencontre — Feat gladwin

Armand ferme délicatement la porte derrière lui et profite de l'air frais que lui procure l'extérieur. Il a l'impression d'avoir passé une éternité ici, enfermé dans cette bâtisse aux volets fermés et à l'odeur de poussière et de vieilleries. C'est ici, dans cette bicoque, que la tête pensante de Tenebrae aime rencontrer ses plus proches collaborateurs pour discuter de l'avenir de leur organisation. Des lieux de rencontre, de réunion, Armand en possède d'autres, grâce à la participation des membres les plus actifs de son groupuscule. Il fait en sorte que chacun soit différent, pour qu'il soit difficile d'établir un lien entre eux, pour que toujours ils puissent se réunir en cas de crise. Il est rare qu'Armand lui-même vienne prendre part à ces réunions, Gabriel est celui en charge en temps normal, mais les plus anciens collaborateurs de Tenebrae étaient présent aujourd'hui, il ne pouvait leur faire cet affront, à eux, ces rares qui connaissaient son réel visage. Il s'est d'ailleurs montré à visage découvert, sans ombre pour le dissimuler.

Voilà deux jours qu'ils sont enfermés à discuter de sujets plus ou moins importants, alors la lueur du soleil aveugle un peu le jeune homme. La lumière met en avant une saleté sur le verre de ses lunettes, chose qui agace particulièrement le chef. Il les retire et en essuie chaque trace, chaque impureté, avant de reprendre sa route, paisiblement. Gabriel est resté là-bas, pour superviser une opération qui aura lieu d'ici quelques jours. Armand sait très bien qu'il n'a pas à être présent pour ce genre de petite mission, c'est pour cela qu'il a préféré partir plus tôt, ne serait-ce que pour se dégourdir les jambes et se mettre en route. Il a encore quelques petites choses à faire avant de rejoindre son domicile dans les campagnes d'Eriu, des repérages, des informations à glaner à droite à gauche, tout ce genre de chose. Il quitte la petite ruelle dans laquelle il se trouvait et rejoint l'artère principale de la ville à l'abondant trafic. Les habitants sont nombreux à déambuler dans la rue, à courir pour arriver à temps à leurs rendez-vous, à pester contre la lenteur d'autrui. Et Armand, au milieu de cette masse compacte, déambule, ses longs cheveux d'argents dans le vent, il évite les passants, salue poliment de charmantes dames aux bijoux trop apparent et continue son chemin, comme si de rien n'était.

Soudain pris d'une envie de se retrouver moins entouré, il dévie et passe à travers une zone résidentielle qui, à cette heure, est bien moins bondée que les autres lieux de la ville. Une façon de se retrouver plus au calme dans la ville. Armand s'avance, émerveillé de la fabuleuse architecture de la ville, si belle et si particulière. Si émerveillé qu'il ne voit pas qu'un peu plus loin se trouve une créature, un loup au pelage noir et aux yeux vermillon. Armand ne réalise sa présence que lorsqu'il manque de trébucher sur lui, trop abasourdi par la structure de la zone. Il le détaille et comprend rapidement. Un Gardien. Forcément, qu'est-ce que cela pouvait être d'autre ? Le jeune homme se reprend et se remet de sa surprise assez rapidement. Enfin, du mieux qu'il peut. Il ne bouge plus et attends. Parce que, malgré tout, le doute subsiste. Et si ce n'en était pas un ? Si c'était juste un gros loup redoutable et effrayant ? Et s'il a besoin de se défendre ? Armand est prêt à réagir, si c'est nécessaire.




Le bien ? Le mal ? Des concepts fallacieux, rien de plus. Car la justice n'est pas une notion arbitraire, elle n'impose pas ses lois équitablement envers tous les hommes. Car la justice appartient aux vainqueurs, non aux vaincus.