AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg
dabberblimp"

{ Le contexte — Il était une fois.
 :: Gear V1 ()

Le contexte — Il était une fois., par Gear ► 12/2/2018, 21:11 ►


Nul n'a le pouvoir de changer son destin Mais on peut choisir entre l'attendre ou aller au devant de lui


« — il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante.
après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité.
puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »


L'homme se tourna alors vers la fenêtre de l'immense bâtiment surplombant la ville dans son entièreté, observant avec intérêt les environs. Les nuages survolaient les lieux, ils encerclaient la cité avec légèreté et tous étaient habitués à les côtoyer. Qui a bien pu prétendre un jour que les hommes ne pouvaient pas voler ? Un léger rictus se figea alors sur les lèvres de l'individu, ce dernier ne pouvant s'empêcher de se ressasser les propos qu'il avait pu lire. Depuis toujours il avait connu cette vie, dans les airs, avec les humains partageant, parfois, leur vie avec les Gardiens. Il sourit en caressant son étrange chat mauve ; la magie avait un coût mais elle était fantastique. Les cieux étaient devenus un refuge pour l'humanité mais aussi un lieu où ils avaient pu grandir et évoluer.
Pourtant il se demandait souvent de quelle manière la vie des hommes avait pu prendre une telle tournure. Quel miracle les avait mené à pouvoir vivre si confortablement, en altitude ? L'évolution qu'ils avaient vécu pouvait-elle les aider à espérer reprendre un jour possession de leur histoire et de la terre ferme ?

Il était de ceux qui aimaient tout comprendre mais pour seule réponse à ses interrogations il ne recevait que cette sensation d'inconnue. Il n'y avait aucune explication de trouvée jusqu'à présent parce que tous avaient l'intime sentiment que les choses avaient toujours été ainsi. Il fallait se contenter de trouver son rôle dans cette société, sa place au sein de Caelum, du moins jusqu'à il y a cinquante ans.

Le jour de l'apparition, cette masse, semblable à une main, venue frapper les monts de l'île céleste, la faisant trembler de toutes parts. Sa course était ainsi bloquée, elle ne pouvait plus se mouvoir et, bien que toujours dans les cieux, la verdure au sol se voulait visible, proposant même un potentiel chemin vers la zone inférieure. Plus jamais cette chose n'attaqua Caelum, pour autant le souvenir de l'assaut de ce bras titanesque était gravé dans la mémoire de tous.

L'homme était satisfait, comblé de constater que la nouvelle génération avait retiré le meilleur de cet accident. Ils cherchaient bien plus que leurs prédécesseurs, à exprimer et à étancher cette soif de savoir tandis que le culte unique, continuait de cultiver des manières de penser différentes, plus conservatrices. Cependant certaines personnes faisaient fi de celles-ci pour ne chercher qu'à combler leur improbable curiosité. Visiter le territoire dans son entièreté, découvrir des mystères ou mieux, un jour observer ce qui se cache à plus basse altitude, aux tréfonds de cette immense masse de nuages nacrés... Et vous, que ferez-vous ?



Le contexte — Il était une fois., par Gear ► 12/2/2018, 21:12 ►


La catastrophe qui finit par arriver n'est jamais celle à laquelle on s'attend


Il y a des milliers d'années les humains vivaient sur Terre. Ne se préoccupant pas vraiment de ce que la Nature pouvait subir, ils avaient pillé les océans, rasé les forêts, creusé les montagnes et le sol pour y trouver les pierres et les essences rares dont ils avaient besoin. Le gris des villes et des routes avait remplacé le vert de la végétation, le bleu des étendues liquides et du ciel était devenu noir à cause du pétrole et du charbon tandis que toutes glace et neige avaient disparu depuis longtemps. Bien que cela puisse sembler alarmant les hommes de cette lointaine époque ne s'en inquiétaient nullement et profitaient de leur vie telle qu'ils l'avaient toujours connue et recherchée.

Cependant le couple divin ne les lâchait pas du regard et, bien qu'ayant été oublié, ils ne voyaient pas forcément cela d'un bon œil, ils avaient essayé d'influencer l'humanité, de lui faire reprendre le droit chemin. Ils étaient patients et comprenaient bien que les mentalités avaient évolué, qu'ils étaient devenus plus transparents à leurs yeux. Cependant un d'eux, la Déesse nommée Calamité, ne supporta pas d'être bafouée de la sorte et elle décida donc de punir ces ignobles êtres, intolérants et ingrats. Avide de puissance et de pouvoir, elle incita ainsi la Nature à se rebeller contre ces créatures infâmes.

Les textes et les mémoires ne se souviennent pas exactement de ce qu'il s'était alors passé avec précision : une épidémie, des monstres sortis de terre, des cataclysmes... Tout se mélangeant un peu dans les sources. Ce qui est certain c'est que les hommes ont presque été exterminés, ils ont failli disparaître totalement face à l'acharnement de la Calamité.
Pourtant Niantu, le second Dieu, trop attaché à eux, tenta enfin de les aider, de les protéger. De ce que l'on sait, voyant que la Terre était perdue pour les hommes il se sacrifia pour réussir un exploit ; il souleva un morceau de terre, aussi gros qu'il le put, il attendit que les humains y grimpent avant de les envoyer dans le ciel, en sécurité. A bout de force, il aurait disparu juste après son sauvetage et c'est pourquoi le culte actuel, de part sa foi, tente de lui rendre sa force.




Être intelligent ne compte pas si tu ne rends pas le monde meilleur


Les hommes, d'abord sur leurs gardes, découvrirent peu à peu leur nouveau territoire et l'adoptèrent plutôt facilement. Niantu les avait gratifié d'un écrin de verdure, d'une zone naturelle exceptionnelle où les survivants pouvaient tout reprendre à zéro. Une famille se démarqua des autres de part sa motivation à reconstruire une civilisation paisible et en adéquation avec la nature et ce afin de ne pas répéter les erreurs du passé. Sa motivation et ses bonnes décisions ont très vite convaincu les restes de l'humanité à tel point qu'elle devint très vite la figure dirigeante. Bien qu'il y ait aujourd'hui des élections pour la gouvernance, la fameuse famille Mirae est, présentement, toujours à la tête de Caelum.

Au fil du temps et des siècles, les humains ont su évoluer en harmonie avec leur environnement à tel point que la Nature semblait vouloir les remercier, les féliciter de ce changement. Au contact de pierres bien spécifiques nommés les Eärendil, les hommes furent capables d'utiliser la magie, cette dernière prenant la forme d'un Gardien. Ces créatures fantastiques seraient, selon la légende, des cadeaux de Niantu, la dernière chose qu'il aurait réussi à léguer à l'humanité dans un dernier effort, afin qu'elle puisse avoir de quoi se défendre si la Calamité refaisait surface.

Et les craintes étaient fondées ; il n'aura été nécessaire que d'un instant, un moment durant lequel l'humanité a ressenti la peur d'une époque oubliée. Il y a une cinquantaine d'années, le ciel de la zone enneigée de l'île volante s'assombrit en un instant ; l'apparition d'une main titanesque, celle d'un géant tentant de frapper avec puissance Caelum. Par miracle ou un geste divin, l'assaut ne parvint qu'à érafler les falaises du morceau de terre, le faisant perdre de l'altitude sans pour autant le faire percuter le sol. Le paradis de l'humanité était encore un havre de paix cependant le danger de l'ancien monde se voulait accessible.




L'aventure : un mot romantique pour problème ou une opportunité


Depuis ce moment deux extrêmes se sont affirmés progressivement au sein de l'île. D'un côté le culte, qui n'a de cesse de prêcher la bonté de Niantu, ayant permis aux hommes de survivre et à ses fidèles de ne pas mourir écrasés par l'Apparition. La main du titan avait donné la sensation de viser le temple majeur de la religion ce qui semblait un point d'appui convaincant pour tous. Leur influence s'est alors accrue durant les dernières années et ce malgré les idées ou les décisions souvent en contradiction avec l'actuel gouvernement de Caelum.

Car ce dernier commence à prendre en compte un avis, une envie, encore minoritaire mais très affirmée : descendre. En effet ceux qui se nomment les Explorateurs veulent aller voir ce qu'il peut se passer, maintenant, sur Terre. Ce retour aux sources nécessite des recherches poussées, quant au danger présent en-bas, au meilleur moyen de descendre, aux conditions climatiques possibles... De fait ce souhait ne plait pas au culte puisque, pour lui, retourner sur Terre serait synonyme d'une insulte à l'encontre de Niantu, le dieu protecteur oublié qui pourrait se retourner contre l'humanité, comme la Calamité.

L'actuelle dirigeante, descendante des Mirae suit la ligne familiale en tentant de pacifier les esprits. Malgré les tensions existantes, elle permit à un petit groupe, soutenu par le Commandeur de la région de Falias, de prévoir une descente. Les Explorateurs se doivent donc de rassembler tout ce que la mémoire humaine peut avoir au sujet de son ancienne vie tandis que certains, des scientifiques et une poignée d'hommes de terrain, se préparent à concrétiser la mission. Pour satisfaire le culte, les informations et les découvertes leur sont accessibles et au moindre changement sur Caelum tout risque de prendre fin.