AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Claus
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
16.07.2018 : THEME & NOUVEAUTÉS !
12.06.2018 : RECENSEMENT LES LOVES !
01.03.2018 : OUVERTURE DU FORUM. ♥

{ Correspondance privée [Flynn Ewiseric & Selden Vestrit]
 :: Caelum :: Idye :: Bara village de pêcheurs ()

Correspondance privée [Flynn Ewiseric & Selden Vestrit], par Selden ► 13/4/2018, 10:50 ►
Selden Vestrit
8, allée du Grand Quai
Bara, village de pêcheurs

Flynn Ewiseric
PS : je viens d'inventer une adresse pour Selden.
Tu veux en faire autant pour Flynn?
Bara, village de pêcheurs


A Sedna, le cinquième jour du printemps,



    Très cher Flynn,

    Il y a trop longtemps que je n'ai pas prit la plume pour te donner de mes nouvelles et pour m'enquérir des tiennes. Comme tu t'en doutes certainement, j'ai été très pris ces derniers temps par les affaires. C'est d'ailleurs pour cette même raison que je t'écris de Sedna où je réside désormais depuis deux semaines pour finaliser la mise en place d'un nouvel accord commercial.

    Je dois avouer que je commence à trouver le temps long, ici, dans l'ouest. Falias a toujours été une région rude et froide et, bien que le printemps soit enfin arrivé, il semble qu'ici il préfère prendre tout son temps pour apporter un tant soit peu de douceur. J'ai toujours aimé venir ici par le passé. Ce n'était alors jamais pour plus de trois ou quatre jours, ce qui ne permet pas de souffrir de la rudesse du climat local. Mais deux semaines à affronter le froid, la pluie et la grêle, c'est autre chose, et si je n'avais pas autant à y gagner, je serai rentré à Bara depuis bien longtemps, tu peux me croire !

    Je t'en avais déjà parlé il y à quelques temps, c'est pour ouvrir un nouveau secteur commercial que j'ai prit le train en direction de Sedna. Crois-le ou non, mais je vais vendre des fourrures à Majoris, et même en Idye ! Si tu pouvais voir la qualité des produits qu'il m'a été donné d'admirer ! Je t'ai mit une cape de voyage de côté. J'espère te l'offrir au plus tôt pour te prouver que, aussi fou que cela puisse paraître, les couturiers de Falias sont en passe renouveler la haute couture de tout Caelum.

    Et  tu vas même pouvoir te réjouir des bénéfices nouveaux qui se profilent pour moi. Vois-tu, il se pourrait bien que d'ici quelques mois seulement ils surpassent ceux que je réalisait déjà secrètement dans la région, ceux que tu condamnait sans que je ne t'écoute. Tu sais que je viens de la rue, et à quel point il est important pour moi de prouver au monde jusqu'où je puis m'élever aussi haut que possible en étant partit du plus bas niveau qui soit. Jusqu'alors j'utilisais tous les moyens qui s'offraient à moi, légaux ou non, mais, d'après mes calculs, je pourrais me ranger très bientôt.

    Pour dire vrai, même si je l'avais voulu, je n'aurai pas pu continuer sur cette voie. La chevalière qui a été missionnée pour négocier le contrat s'est montrée intransigeante, et bien que je sois parvenu à mes fins, je vais être obligé d'agir de manière irréprochable, car elle sera toujours là pour surveiller le moindre de mes actes. Mais c'est un bien pour un mal. Je ne regrette absolument rien, tant les possibilités nouvelles qui s'offrent à moi sont fabuleuses.

    Mais assez parlé de moi. Où en sont tes projets ? Est-tu parvenu à rejoindre le cercle fermé des explorateurs ? Verras-tu bientôt la surface ? Tu sais à quel point je suis curieux de savoir ce qui s'y trouve, et j’espère que tu pourras très bientôt me décrire les merveilles que tu y auras vues !

   Quant à moi je devrai très bientôt revenir à Bara. J'espère y trouver une lettre de ta part à mon arrivée, et que celle ci soit pleine de bonnes nouvelles.

    A très bientôt mon ami,

Selden


PS:
 

Correspondance privée [Flynn Ewiseric & Selden Vestrit], par Flynn ► 24/5/2018, 22:45 ►
Flynn Ewiseric
35, Rue du port des vieux quais
Bara, village de pêcheurs

Selden Vestrit
8, allée du Grand Quai
Bara, village de pêcheurs


A Bara, le vingt septième jour du printemps,



Très cher Selden,

Quel ne fut pas ma joie de voir à mon retour une lettre de ta personne. Ma joie fut plus grande encore en lisant les nouvelles que tu me décrivais. Je ne peux qu’être heureux pour toi. Tu as fait tellement d’effort que tu mérites d’y être enfin récompensé.

J’espère que depuis tout ce temps, ton accord commercial s’est enfin finalisé. Pour avoir fait quelques escales à Falias, je ne peux que comprendre ta frustration face à la température et au mauvais temps. Dis-toi que nous n’avons rien sans rien et que ce n’est qu’un maigre sacrifice pour améliorer tes affaires. Je sais que toi-même au fond, tu penses ainsi et c’est ce qui fait ta force.

Te connaissant, je ne peux que croire qu’en ce que tu m’écris. Tu as toujours eu le regard expert pour reconnaitre les produits de bonnes qualités. J’espère que ce nouveau marché te sera fructueux et t’apportera des clients de tout horizon. Je te remercie pour ta délicate attention, je suis certain qu’elle me sera très utile dans mes nombreux voyages, mais sache que la cape ne sera pas la seule raison qui me poussera à venir te voir. Je suis sûre que les couturiers de Falias sont aussi experts que les pêcheurs de Bara dans leur profession, à ne pas en douter.

La suite de ta lettre me fait chaud au cœur, je dois bien l’avouer. Je suis heureux de constater la fin pour toi dans le monde du marché scrupuleux. Non pas que je te juge, car je sais très bien que tu avais de nombreuse raison de le faire, mais cela me soulage de savoir que tu ne tiras plus de bénéfices de la détresse de ses personnes. Tout comme cela me rassure de ne plus m’inquiéter pour ta personne à ce sujet. Car même si de nombreuses personnes font comme toi, personne n’est à l’abri des forces de l’ordre. Cela me peinerait de te savoir en prison à cause de cela. Mais apparemment je peux compter sur cette fameuse chevalière pour te remettre dans le droit chemin. J’espère au moins que tu n’as pas fait d’arranger douteux avec elle. Tu en serais bien capable avoue-le. Surtout si elle est à ton goût. En tout cas, je suis vraiment très heureux pour toi et j’ai hâte de voir de mes propres yeux ta réussite. Tu deviendras un grand marchand et sur ça, je n’ai aucun doute là-dessus

Mes projets avancent doucement, merci de demander mon ami. Pour le moment j’essaye encore et toujours d’enrichir mes connaissances pour éviter les lacunes une fois en bas. Je voyage donc, dans tout Caelum du moins, j’essaie. J’espère pouvoir enfin descendre un jour à la surface. À ce jour, je n’ai pas encore été voir pour rejoindre le cercle des explorateurs, mais ça ne serait tarder ! Ne t’en fais pas, je me souviens de ta curiosité à ce sujet, et je te ferais part de ce que j’ai découvert comme convenus. Tu sais bien que je tiens toujours mes promesses.

J’espère pouvoir avoir l’occasion de te revoir en personne, mais au vu que je n’arrête pas de bouger, je pense que ça ne sera pas avant un bon moment. Jusque-là, promet-moi de prendre soin de toi mon ami. Il me tarde d’avoir des nouvelles de ton commerce, mais aussi de ta personne. Je m’excuse d’ailleurs si ma lettre te parait pauvre de mes nouvelles, je t’en dirais plus dans la prochaine à venir.

À bientôt, mon très cher ami.


Flynn.

 


PS:
 





“Quand on promet une chose à un mourant, chacun sait bien qu'il faut tenir sa promesse.”»

~  Sylva Clapin / Alma-Rose


Avatar by Galahad ♥️