AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg
dabberblimp"

{ Graveyard of memories || Idryss & Lou.
 :: Prémices :: Papiers d'identité :: Présentations :: Fiches validées ()

Graveyard of memories || Idryss & Lou., par Idryss ► 11/10/2018, 23:25 ►
Idryss
Del Bianca
Come with me to a place of no return. Bid farewell to your childhood.
Idryss
nom ▶ Del Bianca
prénom ▶ Idryss
surnom ▶ Dompteur de glace
age ▶ 29 ans - 12 décembre
orientation ▶ Homosexuel
occupation ▶ Général
région ▶ Eriu
Il est le général d'Eriu depuis bientôt cinq longues années — son rôle ne lui plaît pas plus que cela — il a tendance à faire peur de sa simple présence — et pourtant il est fin moqueur et un charmeur de renom — il collectionne les conquêtes d'un soir — c'est un dessinateur hors pair — il a toujours froid — au fond de lui il perçoit sa gardienne comme sa bestah — malgré son rôle sa stature n'est pas très imposante — il joue du piano — son apparence est primordiale — son avis sur Caelum est plutôt pessimiste — il a un étrange symbole sur la langue — à sa connaissance il n'a pas de passé et ne semble pas mentir sur le sujet — du fait de ses services pour la reine il a un compte en banque bien fourni — il aime disparaître aux yeux de la souveraine pour voyager — il est sous étroite surveillance de cette dernière — il ne porte jamais d'armes — et pourtant adepte de l'escrime — fanatique des chats. 
gardien
nom ▶ Lou
bénédiction ▶ Le flocon
pouvoir ▶ La glace
sexe ▶ Féminin
age ▶ Dix-neuf ans
genre ▶ Humanoïde
relation avec l'humain ▶ amie, conseillère & domestique
Femme sûre d'elle, Lou est une personne qui ne mâche pas ses mots. Totalement dénuée de diplomatie elle semble ne pas savoir gérer la susceptibilité des gens. Souvent remise en place par son mage avec qui elle entretien pourtant une très bonne relation. Amis, ils se parlent à cœur ouvert bien que la belle semble se sentir coupable d'un certain point la forçant parfois à se la jouer domestique, acceptant les diverses demandes de Idryss. Elle est aussi maternelle et n'aime pas l'injustice de manière générale pour autant elle ne sera pas la fameuse « bon samaritain » que certains attendent. Elle le dit elle-même, les héros sont bien trop souvent les plus pathétiques dans l'histoire. La magie de Lou se retranscrit dans la température, elle aime limiter les températures, les détraquer les faisant voyager dans le négatif. Ils sont ainsi ; le mage est le charmeur de serpent tandis qu'elle est un magnifique reptile.
caractère« La mémoire n'est que cendre dans ma bouche. »
Son corps glisse le long de la paroi et jamais ne trouve une réelle raison d'être. Idryss est un individu au caractère changeant ; le peu de gens l'ayant connu lorsqu'il était enfant parle d'un individu plutôt introverti qui ne parlait que peu. Un bambin fragile à l'élocution bancale qui ne donnait que cette sensation de mauvaise humeur. Les sourcils froncés, les cheveux devant les yeux et cette mimique grincheuse. Le jeune homme n'était qu'un humain coincé dans une armure de timidité bien lourde pour ses petites épaules. Puis il y a eu des événements, des instants difficiles qui chacun à leur tour ont entaillé l'âme du mage, faisant saigner de plus en plus ses plaies pour ne laisser qu'une infime cicatrisation. 

La chenille est devenue un papillon, un être qui s'assume. Idryss est de ceux qui s'amusent d'un rien, son fin rictus ne cessera de se promener sur ses lèvres, il aime se moquer, user de l'ironie et se montrer l'adepte des piques pour mettre en avant ou rabaisser certaines de ses rencontres. Le mage est tel un musicien qui ne cesse de suivre sa partition ; il passe des graves aux aiguës avec aisance pour ne jamais faillir face à sa manière de penser. Malgré cela — et contrairement à Lou, il aime pouvoir avoir ce qu'il veut et pour cela, il jouera de méfiance en face pour manipuler et retourner le cerveau des imbéciles pourtant utiles. Tout n'est qu'une question d'égoïsme, seule sa propre personne n'est digne d'intérêt, au final. 

Les doigts agités sur le piano le musicien ne cesse de passer d'une note à une autre, dévoilant des facettes de sa personnalité. Idryss se sait puissant, il a conscience sans mal qu'il est une menace pour beaucoup et pour cela il n'apprécie guère que l'on remette en question certaines de ses décisions ; pour ne pas dire la quasi-totalité. L'homme aime se délecter du dernier mot, de la saveur d'avoir raison dans une joute verbale. La satisfaction de se savoir dans le juste. Bavard il est de prime abord un être des plus abordable bien que cela n'est guère qu'un masque orné de dorure pour attirer les foules. Car le mage est ténèbres, noirceur.

Son âme est souillée, une partie de celle-ci à comme disparu et ce pour toujours. La mort n'est qu'un événement lambda, l'achat d'un dessert, le constat d'une malchance. Nul ne l'a déjà vu éprouver de la compassion face à une perte, Idryss sera même le premier à reprendre la suite de sa vie. Il aime se promener dans cet aspect démoniaque de son être qu'il rejetait pourtant autrefois. Sa gardienne est sa seule attache, l'amitié et l'amour ne sont que des sentiments surfaits qui n'apportent que faiblesse. Pouvant être perçu comme cruel, le mage n'y apporte aucun intérêt car il sait où il va et pourquoi. Trop bête est la plèbe pour comprendre.
histoire« La vie est un escalier, la mort une simple marche. »
Jamais le mage ne prenait la peine de penser à des périodes passées, pas une fois il ne se demandait comment il pouvait bien être avant tant cette facette de son être, cette curiosité est à présent enfouie dans l'ombre. Idryss ne voulait pas se remémorer cette famille de la moyenne société dont il faisait parti, celle qui vivait dans les villages loin de la capitale d'Eriu. L'enfant du milieu, celui qui se voulait capricieux et dans son monde, celui qui se sentait toujours à l'écart de la fraternité, de son frère excellent dans son allure et le choix de ses mots et la sœur cadette proche de la nature. Lui ne sentait en son être que le froid, que l'angoisse que seule sa mère pouvait calmer d'un geste tendre.

Pas une fois cet homme ne voulait visualiser à nouveau cette façon de vivre, les événements qui s'en sont suivis. Le goût âpre de la maladie était venu s'hisser dans les papilles de cette petite famille ; une mère alitée qui ne voulait en aucun cas montrer ce qui l'incombait à présent sur ses épaules mais qui pourtant devenait bien lourd pour tout ceux qui pouvaient la voir s'éteindre peu à peu. Puis cette lumière était venue se placer sur le sentier de poussière, cette pierre scintillante. Elle avait cette forme étrange, celle d'une rose dénuée d'épines qui ne pouvait s'empêcher de dégager une chaleur, celle de la vie. Idryss n'avait pu se résoudre à l'ignorer, du bout des doigts il l'avait touché et de cet acte anodin son âme avait été brisée pour en reconstituer une autre.

Lou était née mais tout comme son mortel elle ne pouvait à présent se résigner à repenser à cette époque. Le fait de devoir porter le visage de cette mère bien avant la maladie, bien avant qu'elle ne soit accablée. La famille au fond avait bien du mal à gérer sa présence et tous prenaient alors le temps d'emprunter un chemin bien précis afin de prendre de la distance. Un père qui refaisait sa vie suite au décès de celle qui l'aimait, un frère qui rejoignait la capitale et une sœur bien décidée à voyager dans le monde. Idryss lui n'était qu'une ombre pleine de questions. Quoi faire ? Quel sens pouvait bien avoir cette vie ?

C'est ainsi qu'il avait grandi, dans la perte d'un être aimé et la solitude que lui même avait placé dans son esprit. La serrure était bien fermée et seule sa gardienne pouvait se targuer d'en avoir la clef. Elle était son seul soutien, son appui et jamais elle ne l'avait laissé. Elle était une véritable amie, pas d'avantage car au fond la belle ne voulait emprunter le rôle de mère qui n'était pas le sien, avoir son visage était déjà bien assez pour elle. Mais jamais, non pas une fois elle n'avait imaginé qu'elle allait devoir sacrifier bien plus pour Idryss, qu'elle allait devoir accepter l'impossible. Cette sensation, jamais elle ne l'oubliera.

Ce sujet est tabou et pourtant il avait bien eu lieu et ce peu importe ce qu'il pouvait tenter de faire. Ce monstre était apparu il y a cinq ans, massif et puissant il  s'était élancé sur le village natal d'Idryss, détruisant ce qu'il pouvait trouvé sur son passage. L'assaut était tel que les émissaires les plus proches de la reine était venue prêter main forte mais ce qu'ils avaient trouvé était loin d'être ce qu'ils avaient imaginer. Les lieux n'étaient devenus que glace, la créature elle même ne semblait être qu'une simple sculpture. Au milieu gisait le mage et sa gardienne, ensanglanté il ne semblait plus pouvoir bouger tandis que sa Gardienne gisait inconsciente. Non, cette sensation jamais ils ne l'oublieront.

Eriu avait besoin de cette force mais elle en avait peur aussi. Ils avaient mal agi et pour cela ils devaient être punis. La mort n'avait pas été le choix élu mais à présent Idryss devait agir pour le peuple, pour sa nation. Sa raison de vivre lui avait été choisi par d'autres, cette sensation désagréable. Le temps s'écoulait et le mage changeait, les résidus de ce jour néfaste se voulaient agressifs sur sa personnalité le rendant bien différent sous les yeux étonnée de sa gardienne. Mais l'oiseau était éprit de liberté et sa cage allait un jour devenir insupportable...
Jadhen
Je suis un petit poussin tout gentil qui aime trop les cookies et les trucs sucrés. En espérant que mon personnage vous plaira !