AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Il y a bien longtemps avant même que les gens n'habitent dans le ciel. Une guerre terrible éclata entre les hommes et une Déesse malfaisante. Après des combats sanglants, nos ancêtres aidés de Dieu scellèrent le pouvoir de cette Calamité. Puis quittèrent la terre souillée et stérile pour construire leur avenir dans le Ciel. »
Idryss
ProfilMp
Nevyn
ProfilMp
Astrale
ProfilMp
Daraen
ProfilMp
Nayen
ProfilMp
ANNONCES :
20.11.2018 : INSCRIPTION ANIMATION #01 !
13.10.2018 : OUVERTURE DE LA V2. ♥
La malédiction de Kur-Kigal - forum rpg

{ Un bateau; deux idiots - Pv. Claus
 :: Zone HRP :: La corbeille :: Gear V1 (Aller à la page : 1, 2  Suivant)
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 24/4/2018, 04:00 ►
Comme à chaque matin, ma mère me secoua de toutes ses forces dans le lit. Émergeant la tête de l’oreiller, j’entrouvris les yeux, laissant un séduisant filet de bave relier ma lèvre inférieure au coussin. Je levai les yeux vers ma maternelle un instant, puis les refermai aussitôt.

- Encore deux minutes… steuplait..
; marmonnais-je.

J’entendis ma mère soupirer. La pauvre… Je me demandais si elle en avait pas marre de ce scénario quotidien. En même temps, rien ne l’obligeait à venir me réveiller à tous les jours. À croire qu’elle aimait bien tirer les couvertures pour me torturer un peu et m’obliger à me lever. En même temps, c’était le seul réel moyen de me motiver à me lever. Sans couverture, il m’était impossible de roupiller tranquille.

- Debout, Nayen! Je ne peux toujours pas croire qu’à ton âge tu ne sois pas capable de te lever tout seul.

Avec l’allure d’un zombie, je me redressai sur le lit puis posai tranquillement les pieds au sol. Une fois debout, je fis un câlin à ma petite maman et l’embrassai sur la joue, les yeux mi-clos.

- Oui, oui, je sais maman… Bon matin.

Son air sévère se changea rapidement en sourire. Elle ne pouvait résister à mes marques d’affection.

- Bon matin mon grand. Habille-toi maintenant, le petit-déjeuner est déjà prêt. Il fait très beau aujourd’hui. Tu risques d’avoir une journée occupée au lac.

Elle quitta ma chambre pour me laisser me changer tranquille. Je me dirigeai donc vers la commode et y attrapai un débardeur bleu au pif avec un short sans me prendre la tête à choisir. De manière nonchalante, je descendis au rez-de-chaussée pour y retrouver ma tendre maman et ce bâtard de beau-père dans la cuisine. Monsieur lisait tranquillement son journal, café à la main, pendant que ma mère lui servait tout sur un plateau d’argent… Façon de parler. Bref, contrairement à ce con qui se voit en maitre des lieux, je donne un petit coup de main à ma maternelle malgré son opposition. Je pris ensuite place à la table et mangeai sans porter la moindre attention à l’autre qui tentait en vain de partir la conversation. Une fois terminé, je sortis immédiatement de table, ramassant ma vaisselle au passage. Un petit détour par la salle de bain et hop, j’étais prêt pour la journée. Je fis une dernière petite bise à ma mère avant de quitter le foyer familial en direction du port, accompagné de mon fidèle sac à dos un peu vieillot.

Je ne mis pas trop de temps à atteindre le port. Me dirigeant vers mon propre bateau, je saluai tout le monde. La plupart était des pêcheurs et s’apprêtaient à quitter les lieux pour le reste de la journée. Pour ma part, je ne savais jamais à quoi m’attendre. Il se pouvait très bien que je ne fasse rien du tout comme je pouvais avoir client par-dessus client. J’offrais toutes sortes de petits services pour pas très cher. Certains voulaient simplement se balader sur le lac, d’autres voulaient un passage, certains une petite heure de pêche pour se détendre, etc. Je n’avais qu’un petit voilier de pêche après tout. Il était plutôt vieux, mais toujours bien entretenu. Il était mon bébé en quelque sorte et surtout, ma source de revenu. Je me devais d’y faire attention.

Comme il était encore tôt, je décidai de profiter de la matinée pour le nettoyer un peu. Je retirai donc mon débardeur et préparai un sceau d’eau ainsi qu’une éponge. À genoux sur le quai, je commençai à frotter vigoureusement la coque. Mon bateau était plus attrayant pour les clients lorsqu’il était propre après tout.

Peu à peu, les pêcheurs quittèrent le port, me laissant presque seul avec moi-même sur le quai. Du coup, pour briser l’ennui, je commençai à fredonner les chansons qui me passèrent par la tête, allant jusqu’à nettoyer mon navire au rythme de la musique. C’était plus amusant comme ça de toute façon. Ce furent des pas sur les vieilles planches de bois derrière moi qui me firent arrêter de chanter.

- Bonjour! Puis-je vous aider? ; interpellais-je l’individu d’un ton amical sans toutefois dévier le regard de mon dur labeur.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 24/4/2018, 17:24 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Pourquoi ? Claus ne cessait de se poser cette fâcheuse question à propos de cette journée. Lui même avait bien du mal à réaliser la raison de cette idée qui lui était venue d'une manière si naturelle qu'il en avait été lui même surpris. Affronter sa peur, se rendre au lac d'Aegir afin de se tester avec ardeur. Comment pourrait-il faire sur la terre ferme si de l'eau se présentait à lui ? Le mage n'allait pas pouvoir user de son air enfantin en prétextant qu'il a trop peur, qu'il ne peut regarder. Il devait prendre son courage à deux mains et enfin essayer.

Lorsqu'il avait abordé cette envie, Maïka ne pouvait pas le croire. Elle avait froncé les sourcils avec son air maternel, laissant son faciès se dessiner d'un air inquiet comme si son mortel lui avait annoncé qu'il comptait fumer sa première cigarette. Si elle avait pu, la belle aurait presque osé lui faire la moral sur l'importance de respecter ses angoisses. Mais où peut bien aller le monde... Pour autant, elle n'avait pas empêché Claus d'agir, elle avait fini par accepter bien que peu convaincue. Elle le connaissait depuis assez longtemps pour être perplexe.

Les fonds marins, une peur que l'homme ne comprenait pas lui-même, du moins il avait bien une petite idée mais il ne préférait pas y penser. A cette idée, Claus déglutissait avec difficulté, comme si sa salive n'était qu'acide. La chaleur était intense, il déposa son regard vers l'étendue bleutée au dessus de sa tête pour enfin observer le lac qui se présenter à quelques mètres de lui. C'était le moment. Le mage était habillé simplement, un débardeur noir, un pantalon légèrement retroussé et des mocassins. Même dans la peur, il devait être bien habillé.

Le fourreau de son épée et cette dernière étaient présents à sa ceinture, tel un moyen de se rassurer. Vaine tentative. Le regard dissimulé derrière les verres teintées de ses lunettes, il se rendait près des bateaux, à la recherche d'un bon samaritain capable de le faire naviguer un peu. « Hm ? Bonjour. » Claus se tourna vers la provenance de la voix. « Et bien peut-être, je cherche à me changer les idées en allant sur le lac. Est-ce possible ? » Il était mieux de cacher la vérité. Surtout, se montrer décontracté — il figea ses mains en poches.


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 25/4/2018, 05:43 ►
- Et bien peut-être, je cherche à me changer les idées en allant sur le lac. Est-ce possible ?

Une petite balade sur le lac donc? Heureusement pour lui, j’étais pas mal le seul ici qui pouvait lui offrir ce genre de service. Le nettoyage de la coque sera pour plus tard du coup. Je ne pouvais pas laisser passer un petit boulot aussi facile. Fallait dire que lorsqu’il s’agissait d’une simple balade, j’en profitais aussi. Simplement être sur l’eau me rendait heureux. Et puis, j’avais nettoyé une bonne partie du bateau. Je ferais le reste plus tard lorsque nous serions de retour.

- Ça tombe bien pour vous, monsieur. C’est justement ma spécialité!


Je me redressai et fis face à mon interlocuteur. Une fois mes yeux sur lui, je remarquai tout d’abord son teint cacao, puis ses cheveux d’ébène bien coiffés encadrant son visage fin. Je descendis les yeux vers sa clavicule apparente par le col de son débardeur, sa taille, ses hanches… Oh. Je perdis légèrement mon sourire, quelque peu subjugué. Je devais m’admettre que s’il était un morceau de chocolat, je n’hésiterais pas à croquer dedans. BREF. Ce n’était réellement pas le temps pour ça. Cet homme était un client et non pas une possible conquête dans le bar du coin. Cela dit, je ne pouvais m’empêcher de me questionner sur la couleur de ses yeux. Bleu comme le lac? Vert comme les longs brins d’herbes? Noir comme le charbon? Ce n’était pas du jeu d’attiser ma curiosité avec ces lunettes de soleil! Allez hop! Un peu de sérieux désormais.


- V-Vous avez une petite idée de la durée de la balade? Je fonctionne à l’heure. Donc, plus vous désirez une longue excursion, plus loin j’irais dans le lac. Je peux aller où vous voulez, continuais-je en retrouvant mon sourire.


Va savoir pourquoi, je priais presque pour quelques heures en sa compagnie. S’il était là pour se changer les idées, c’était probablement pour oublier un truc, non? Je connaissais les meilleurs recoins du lac. Avec suffisamment de temps, je pourrais lui faire découvrir ces petites merveilles cachées de notre monde. À croire que je cherchais à l’impressionner… Peut-être? Je ne refusais pas l’idée d’apprendre à connaitre ce client

- Je serais prêt à lever l’ancre dans cinq petites minutes si mon offre vous intéresse.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 25/4/2018, 12:22 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Respirer, surtout respirer. Claus ne devait pas montrer son angoisse quant à la masse aquatique juste à sa gauche. Il restait muet sur la question histoire de garder du mystère pour autant il ne parvenait pas à regarder le lac pour l'instant. Son regard restait figé sur le garçon présent devant sa personne. Trop figé dans ses pensées le mage ne prenait pas la peine — pour une fois, de le détailler. Son ego tiquait un peu au terme monsieur pour le désigner. « Ola appelez moi Claus c'est bien mieux, je ne suis pas si vieux tout de même. »

L'homme voulait détendre tant bien que mal l'atmosphère, chose plutôt inutile puisqu'il était sans doute le seul à se retrouver, aux tréfonds de son être, dans un tel état de nerf quant à la suite des événements. Puis il eut une sensation étrange, un frisson le parcourut le long de son échine tandis qu'il ne lâchait pas des yeux son vis à vis. Il avait une façon de le regarder particulière, pas celle dont il avait l'habitude. Claus avait chaud d'un coup, vraiment. « C'est une bonne question. J'ai toute la journée mais je ne vais quand même pas abuser. »

Le mage se concentrait sur la discussion, il valait mieux. Il libérait sa main droite de sa poche, la menant au niveau de son menton. Il se le tenait du bout des doigts comme en pleine réflexion. « Est-ce exagérer de vous donner le temps de cette excursion plus tard ? » Il fallait que son vis à vis accepte, après tout il ne savait même pas combien de temps son esprit serait capable de supporter son angoisse. « Bien que je sois de la région, j'avoue ne pas connaître le lac. Maintenant que j'y pense je suis sans doute le seul du nord à l'ignorer. »

Au fond, c'était un demi aveux sur sa peur mais les mots étaient sortis sans même qu'il ne soit apte à le réaliser. « J'accepte, vous êtes l'homme parfait pour la situation. » Il conservait son sourire, l'accentuant encore d'avantage à ses mots. Puis un coup d’œil vers le bateau et indubitablement le lac. Il devait le faire, Claus n'était pas homme à baisser les bras d'autant que le garçon en sa compagnie semblait lui donner confiance, beaucoup. « Vous naviguez depuis longtemps ? » Tandis que le mage le regardait s'afférer sur le navire. « Puis-je savoir votre nom ? »


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 25/4/2018, 23:20 ►
L’homme ne sembla pas apprécier se faire appeler « Monsieur » et incita pour que je l’appelle par son prénom : Claus. Ce nom me disait vaguement quelque chose, mais sans plus. Certes, il paraissait plutôt jeune, voire peut-être quelques années mon ainé. Trois ou quatre ans maximums je dirais. Cela dit, ce n’était qu’une simple marque de politesse après tout. Je ne voulais pas paraitre irrespectueux en le tutoyant. Toutefois, s’il y tenait, je pouvais bien l’interpeler par son joli prénom. Il y avait peu de chance que je l’oubli.

- Bien sûr, pas de problème

Claus continua en précisant qu’il ne savait pas trop combien de temps il voulait rester sur l’eau. Ce qui m’intéressa le plus était d’apprendre qu’il avait toute la journée devant lui. Cela tombait bien parce que moi aussi. J’avais parfois de rares réservations, mais aujourd’hui, ce n’était pas le cas. De plus, s’il ne connaissait pas le lac, c’était la bonne excuse pour le garder un peu plus longtemps sur mon bateau. J’avouai qu’il était rare de croiser un homme de la région qui ne connaissait pas le lac. Ici, tout le monde profitait de ce dernier à la moindre occasion. Était-ce dû à quelque chose en particulier? Sa famille n’aimait pas le lac peut-être? À moins qu’il n’y portât pas de réel intérêt? Je tenterais de lui demander plus tard si nous tombons dans le vif du sujet.

- Ne vous inquiétez pas pour ça. Si ça vous va, je peux vous faire découvrir mes endroits préférés. Vous n’allez pas être déçu, j’vous le garanti!

Avec le plus beau des sourires, Claus accepta ma proposition, à mon plus grand bonheur. Comme j’avais carte-blanche pour le moment, je pouvais l’amener où je le souhaitais, sans risque qu’il y soit déjà allé. C’était presque trop beau pour être vrai. Et puis, une fois sur l’eau, nous aurions amplement le temps de faire connaissance un peu. J’embarquai donc sur mon navire pour y préparer les voiles. Je lui avais dit être prêt dans cinq minutes, alors pas question de le faire attendre plus longtemps. À croire que j’étais le plus impatient des deux. Concentré sur mes nœuds, Claus me demanda depuis quand je naviguais. La question qui tue en quelques sortes. Contrairement à d’autres ici, j’étais loin d’être le plus expérimenté. En même temps, vu mon âge, ça serait bizarre d’avoir une dizaine d’années de navigation derrière moi. Je lui répondis honnêtement, espérant que cela ne le fasse pas fuir.

- J’ai appris à naviguer vers l’âge de 15 ans, donc 4 ans environ. Ça me passionne depuis que je suis tout petit. Aujourd’hui, c’est un peu comme un rêve qui se réalise.

En même temps, je ne pensais pas qu’il aurait accepter avant même de connaitre mes expériences si cela l’inquiétait vraiment. Je passais tout mon temps sur l’eau et connaissais le lac comme ma poche. Certains naviguaient depuis plus longtemps sans tout connaitre non plus. Bref, il me demanda mon nom, me rappelant que je ne m’étais pas présenté plus tôt.

- Ah oui, j’en oubliais les formalités. Je me nomme Nayen. Enchanté, Claus.

Je terminai les préparatifs, m’assurant de n’avoir rien oublier. Une fois cela fait, je retrouvai mon débardeur que j’avais simplement balancé à l’intérieur du bateau plus tôt pour me le remettre sur le dos. Je ne voulais pas qu’il pense que j’étais du genre à aimer m’exposer et frimer ma musculature. Je me rapprochai du bord et lui tendis la main, tout sourire, pour l’aider à embarquer. Je pouvais supposer qu’il n’avait pas souvent monter sur ce genre d’embarcations vu ce qu’il avait mentionné tout à l’heure.

- Besoin d’un coup de main?

Une fois embarqué, je l’invitai à prendre place où il le souhaitait, voire même derrière moi auprès du gouvernail s’il était curieux. Je levai l’ancre et nous étions partis.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 26/4/2018, 12:02 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Nayen. Le nom résonnait dans son esprit tandis qu'il en prenait note. Les présentations étaient ainsi faites, les choses sérieuses allaient enfin pouvoir débuter. « Le plaisir est partagé. » Tout en prononçant ses mots il levait un peu ses lunettes, ces dernières quittant son nez une poignée de secondes. Claus avait été ainsi élevé, impossible de se présenter avec éducation sans prendre la peine de montrer son véritable regard. Sa mère lui disait toujours — les lunettes de sont soleil sont les objets les plus vulgaires sur cette île.

Pourquoi pas, l'homme ne s'en était jamais familiarisé à tel point qu'il n'avait jamais arrêté d'en utiliser. Le regard bleuté sur son navigateur, décidait d'attraper son paquet de cigarettes présent dans sa poche. Le moment de se rendre sur le navire allait bientôt se montrer, il devait trouver un moyen de se décontracter. Mauvaise habitude. « Je vous fais confiance pour me montrer les merveilles du nord. Ne me décevez pas. » Un rictus se déposait au bord de ses lèvres puis il colla la cigarette contre son épée à sa ceinture, murmurant des propos.

Ni une ni deux l'embout s'embrasait un peu. « Oh. » Il semblait dans ses pensées un instant, comme en train de réaliser quelque chose. « Mais vous êtes donc bien plus jeune que je ne le pensais, mon sens de l'observation en prend un coup. » Il prenait une bouffée de tabac, recrachant la fumée vers le ciel. Respire Claus. « Mais je vous rassure je ne vais pas déguerpir sous prétexte que vous ne seriez pas assez expérimenté. » Les choses allaient bien se passer, le mage ne cessait de se dire cela dans son esprit. Nayen ne savait pas dans quoi il s'embarquait.

Claus était une bombe à retardement — loin de lui l'idée de crier lorsqu'il était sujet à ses angoisses. Non, il se tétanisait, se bloquait face à cette adversité mais pas aujourd'hui, non cette journée devait être le symbole d'une évolution. Il lui offrait sa confiance la plus totale. « Merci. » Un mot à double sens alors qu'il empoignait la main de Nayen pour monter sur le bateau. Son âme criait à l'aide mais il ne l'écoutait pas. Le mage prenait place à côté de Nayen, fixant au loin. « Vous n'avez jamais peur ? » L'homme déglutissait face au décor.


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 27/4/2018, 08:44 ►
- Je vous fais confiance pour me montrer les merveilles du nord. Ne me décevez pas.

Ce n’était pas pourtant la première fois que j’entendais cela de la part d’un client, mais cette fois, c’était clairement différent. J’avais l’impression que j’allais réellement devoir faire de mon mieux pour l’impressionner et lui en donner pour son argent. J’hésitai un instant. Il était vrai que je trouvais ces petits coins de pays merveilleux, mais allait-il les aimer tout autant que moi? Et s’il trouvait ça ennuyeux? J’aurais l’air de quoi si cela arrivait? Non! Je m’inquiétais pour rien! Il allait aimer. J’en étais certain!

Sa remarque sur mon âge me fit sourire. Au moins, il n’était pas pour s’enfuir. À croire qu’il avait su lire dans mon esprit pour répondre à mes interrogations. Je me demandais si les mages pouvaient faire ça. Était-il un mage capable de lire dans mes pensées? En même temps, il avait une épée sur lui, donc je le pensais plus comme étant un mercenaire ou autre chose du genre. Et puis, s’il était un mage, il aurait probablement son gardien avec lui, non? Mon pauvre Nayen, tu délires. Si cela était vraiment le cas, il aurait fui au moment même où je l’ai comparé à une tablette de chocolat en m’insultant de prédateur.

- Vous n’êtes pas le premier à me penser plus vieux, ne vous en faites pas.

Je jetai un coup d’œil en sa direction et remarquai immédiatement la cigarette entre ses doigts fins. Je soupirai à moi-même, un peu déçu. Il était parfait! Pourquoi gâcher ce si joli minois !? Il devrait embrasser autre chose que ce truc immonde. Incapable de garder mon commentaire pour moi, je lui fis part de mon avis sans trop me gêner, tout en restant poli malgré tout.

- Claus. Vous ne devriez pas fumer. Vous méritez beaucoup mieux.


Je disais ça sans même réellement le connaitre, mais je le pensais vraiment. Il me donnait une bonne impression donc… Il serait triste de le voir tomber malade pour un truc aussi con. Du moins, moi je trouverais ça triste. Ouais, je m’inquiétais pour un inconnu uniquement parce que je le trouvais de mon goût. Ce n’était pas très logique de ma part, je devais bien l’avouer.

Enfin bref. Maintenant que le bateau avait quitter le port, le lac nous tendait les bras vers ses milles merveilles. Le vent sucré était bon et gonflait les voiles avec grâce. Nous avions une magnifique journée devant nous. Ma main droite sur le gouvernail, je pouvais encore y sentir la sienne s’y serrer. Je souris à cette pensée. Parfois, un rien pouvait me satisfaire.

- Vous n'avez jamais peur ?

Les yeux sur l’horizon, je ne m’attendais pas à me faire poser ce genre de question. Normalement, mes clients me demandaient comment le voilier fonctionnait ou des trucs du genre, mais si j’avais peur? Peur de quoi exactement? De l’eau? De naviguer? Si c’était le cas, je n’aurais pas fait ce métier. Peut-être faisait-il référence aux imprévus comme les tempêtes ou autres? Là, la situation était différente, mais je savais me débrouiller lorsque mère nature faisait des siennes.

- Pas vraiment, non. J’ai peut-être été nerveux au début, mais non pas parce que l’eau m’effrayait…

Alors que je répondais à sa question, je réalisai soudainement le sens de celle-ci. Un peu inquiet, je tournai la tête en sa direction et tentai de le regarder dans les yeux malgré les verres fumés.

- Dites-moi, Claus… Vous n’auriez pas peur par hasard?
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 27/4/2018, 17:00 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Ses doigts se serraient autour de la main de Nayen tandis qu'il atteignait enfin le bateau. Il était un appui, autant au sens propre qu'au sens figuré — mais cela, le jeune navigateur n'en avait sans doute aucune idée. Il devait penser emmener avec lui un voyageur, un homme curieux de voir de beaux paysages mais la vérité était bien loin de cette conception. Claus le fort n'avait pas du tout l'habitude de se montrer ainsi, de figer son être dans des situations ardues comme celle-ci. « Je suis donc comme les autres, je vais finir par me sentir blessé. »

L'humour était une arme si aisée pour le mage, il le domptait sans mal car il savait manier les mots avec brio, sans doute aussi bien que son épée. Puis une étrange sensation le parcourait, toutes ses pensées ressentaient la masse aquatique autour de lui, Claus était loin de la terre ferme et sa conscience le lui criait à l'oreille. Une goutte de sueur parcourait sa nuque puis son dos. « Je ne devrais pas... mais c'est une mauvaise habitude dont je n'arrive pas à me détacher. Misère, j'ai l'air d'un homme des villes venant découvrir la nature de Caelum. »

Il levait ses yeux au ciel puis posait son fessier sur une assise. L'homme allait même jusqu'à se passer la main sur le front, comme pour mimer la chaleur intense de cette journée ensoleillée. Mais la vérité s'en amusait — il était fébrile, ses pieds ne le tenaient plus vraiment à tel point que ses lunettes teintées dissimulaient des yeux clos. « Vous en avez de la chance Nayen. » Il prononçait ses mots avec lenteur en direction de son partenaire du jour. La bien soudaine question de ce dernier le fît en revanche le fixer à nouveau.

Claus avait semé des indices, il n'avait pas assez pris ses distances avec le garçon qui à présent posait le doigt sur un fait important. Le mage ricanait un peu allant même jusqu'à retirer se lunettes sans pour autant les lâcher des mains. Elles restaient là, maintenues entre ses doigts. « Je suis si facile à comprendre ? » Il prenait une grande inspiration ensuite. « Pour dire vrai, vous m'avez emmené dans mon pire cauchemar sans le savoir. » De sa main libre il désignait autour d'eux. « J'ai une phobie intense de l'eau et des fonds marins. »


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 27/4/2018, 19:00 ►
Les mots employés par le voyageur me firent mal au cœur. De son côté, c’était surement pour rigoler ou me taquiner un peu. Néanmoins, j’étais persuadé de l’avoir insulté d’une certaine manière. Je me mordis l’intérieur de la joue pour me contenir de lui répondre. Je venais tout juste de le rencontrer après tout. Je ne pouvais pas lui dire un « Non! Vous êtes loin d’être comme les autres! » de manière aussi naturelle. Oui, il me taquinait, sans plus. Je ne devrais pas interpréter ses propos de la sorte au risque de le faire fuir. Je cachai mon malaise et continuai de lui sourire. Je ne voulais pas qu’il s’y méprenne à son tour. Moi seul était responsable de mon léger inconfort. Me connaissant, j’allais finir par penser à autre chose.

- Mieux vaut tard que jamais si vous voulez mon avis. Vous allez adorer j’en suis sûr.

Restions positifs! De plus, il valait mieux que je me concentre sur le bateau que sur ce que mon client provoquait chez moi. La honte, je me sentais presque comme un animal en rut. Le bon côté des choses était que j’avais assez de sang froid pour ne pas lui sauter dessus ou de maladroitement le draguer. Il était mon client et je me devais de rester professionnel! Sans compter que désormais, l’ambiance avait changé du tout au tout. Si Claus était réellement effrayé, j’allais devoir m’assurer de son état et de le rassurer en cas de besoin. Sa réponse confirma mes doutes.

- Pour dire vrai, vous m'avez emmené dans mon pire cauchemar sans le savoir.

Oh merde. J’avais déjà eu des clients un peu effrayés puisque c’était leur première fois en bateau ou autres du genre, mais une phobie de l’eau… C’était un tout autre niveau. Heureusement, nous n’étions pas très loin du port. Je pouvais rebrousser chemin sans problème. Toutefois, son état me préoccupait beaucoup plus pour le moment. Maintenant que mon attention était sur lui, je voyais parfaitement qu’il n’était pas des plus à l’aise. Pourquoi il ne m’avait rien dit plus tôt? J’aurais complètement paniqué s’il avait perdu connaissance sans en connaitre la raison! Maintenant le cap, je verrouillai le gouvernail avant de me diriger vers Claus et m’accroupis devant lui pour être à sa hauteur. Mon regard plongé dans le sien, je ne pouvais m’empêcher d’être des plus inquiets.

- Claus. Regardez-moi. Je comprends que vous aviez probablement voulu vaincre votre peur, mais je ne veux pas vous mettre en danger non plus. Je peux retourner au port si vous le souhaitez. Nous ne sommes pas encore très loin. Je ne veux pas vous forcez à quoi que ce soit.


Je serais déçu de retourner au port, mais je ne pouvais le garder avec moi de force. Il ne fallait surtout pas le traumatiser davantage. Cette situation était des plus délicates.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 30/4/2018, 17:24 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

La mâchoire du mage se crispait à la pensée des fonds présents sous le navire. Il ne supportait pas cette sensation d'inconnue et la très probable noirceur des profondeurs. Lui était le feu, l'homme prônait les flammes et la chaleur — l'eau devenait ainsi son pire adversaire mais la vérité n'était pas si aisée à atteindre. Il y avait bien des choses qu'il ne disait pas et qui pourtant le rongeait peu à peu, offrant à son esprit cette phobie. Claus réalisait qu'il allait avoir besoin d'une main tendue pour s'en sortir. La solitude n'allait pas être son credo pour cette fois.

C'est ainsi qu'il avait abordé le sujet, que l'homme avait placé des mots sur son état mental du moment. « Je vais adoré, oui. » Il semblait d'avantage prononcé ses mots pour lui-même que pour son partenaire. D'un geste de la main il venait tirer un peu sur le col de son débardeur pourtant déjà bien échancré. Claus avait cette sensation d'étouffer, intense, soudaine. « Je me mets en danger seul, je ne risque rien. » Sa respiration était un brin plus rapide puis il riait un peu. « Je suis pathétique moi qui aspire à des choses bien plus dangereuses... »

Un soupir long, appuyé s'échappait de ses lèvres. « ... voilà que je me mets à avoir peur pour un simple lac. » Un coup d’œil vers l'horizon. « Oh non nous allons continuer notre petite virée. Ne prenez pas un air si dramatique. » Il reprenait un peu son souffle, fixant Nayen. « Ma peur est presque ridicule, il ne faut pas me prendre au sérieux de cette manière. Je compte sur vous pour ne pas me faire abandonner. » Des mots bien loin de sa peur — Claus devait dédramatiser. « Dites-moi à quoi ressemble l'endroit que vous voulez me montrer ? »


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 30/4/2018, 22:16 ►
Il me critiquait de prendre un air dramatique, mais s’il voyait sa tête, il comprendrait pourquoi. Il n’avait pas du tout l’air bien et qu’il le veuille ou non, il était de mon devoir me m’assurer que mes clients profitaient de leur séjour. Là, ce n’était pas du tout le cas de Claus. Il ne réalisait pas qu’il était sur MON bateau. Donc s’il était malade ou perdait connaissance, c’était à moi de s’occuper de lui. Cela dit, il était d’accord à ce qu’on continue notre chemin. Je ne savais pas trop si je devais approuver ce choix. Cependant, il avait fait tout ce chemin pour vaincre sa peur de l’eau. Je n’étais certainement pas en droit de me mettre en opposition avec sa détermination.

- Je ne crois pas que votre peur soit ridicule, Claus. Vous avez probablement vos raisons.

Il avait surement vécu un traumatisme par le passé ou un truc du genre pour avoir aussi peur de l’eau. Sinon, il était difficile pour un Nordien d’être terrifié par le lac.  J’avais tout de même un peu de mal à le comprendre puisque dans mon cas, l’eau et tout ce qui s’y rattachait me passionnait. Je me redressai et repris le gouvernail en main. Je tenterais de mon mieux de le rendre à l’aise et de lui faire aimer son expérience. Je serais mal parti pour le séduire si j’empirais les choses, non? Je n’avais même aucune chance de le revoir par la suite.

- Je voulais vous montrer une petite baie non pas très loin. Plusieurs fleurs aquatiques y poussent et l’eau y est cristalline. L’eau n’est pas très profonde dans ce coin, donc peu de pêcheurs s’y rendent par manque de poissons.

Je n’osai pas trop le regarder. Si je me retournais constamment vers lui pour vérifier son état, j’étais pour le rendre mal à l’aise. Je ne voulais pas qu’il pense que je le prenais en pitié ou quoi que ce soit. À voir sa réaction de tout à l’heure, il ne semblait pas trop apprécier. Du coup, je fixai le lac devant moi, m’assurant qu’il allait bien en engageant la conversation.

- Plus tôt, vous aviez dit que vous aspiriez à beaucoup plus dangereux. À quoi faisiez-vous référence exactement? Je suis curieux.

Nous étions pour arriver à la baie dans cinq minutes. J’espérais que le paysage puisse soulager son malaise, ne serait-ce qu’un peu.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 2/5/2018, 15:56 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Son allure actuelle ne traduisait pas du tout sa façon de parler, d'aborder le problème de sa peur. Pour autant Claus était bien décidé à faire un effort sur son allure — assit il se redressait un peu, le dois droit contre le dossier de son assise. Le mage était l'ancien protecteur du nord, il avait déjà pu combattre des monstres que nul ne pouvait imaginer et voilà qu'il tournait de l’œil pour si peu. Il déposait ensuite son attention sur Nayen, comme intrigué subitement.

L'homme était agréable, il ne le poussait pas dans de mauvaises pensées ou réactions, tentant encore et toujours de le soutenir. Les deux hommes ne se connaissaient pas depuis longtemps et pourtant, voilà qu'il le protégeait sans rien attendre en retour. « Mes raisons ? Oui sans aucun doute mais ce n'est pas une raison pour m’apitoyer. Changeons de sujet. » Il se permettait un léger sourire au coin de ses lèvres tout le fixant d'une manière assurée. Il devait passer à autre chose.

Le mage n'avait jamais pu venir sur le lac, autant en profiter et ne pas se morfondre. Il était en excellente compagnie qui plus est. « De l'eau pas profonde ? Vous savez comment me parler. J'ai hâte de voir ce petit paradis que vous me vendez. » Claus se redressait alors, debout sur le bateau à observer autour. Un frisson le parcourait mais il se reprenait — les yeux fermés il profitait de la bise venant doucement caresser ses joues. Le climat était parfait.

Puis un aveux de curiosité. « Oh vous voulez en apprendre plus sur moi si je comprends bien ? Flatteur. » Il venait se masser la nuque, appuyant l'appuie de son pied droit contre le sol, plus à l'aise. « Il y a encore un an j'étais le protecteur du Nord. » Il gardait le silence une poignée de secondes ensuite, le mage voulait jouer la part de mystère. « ... mais à présent j'aspire à me rendre en dehors de Caelum, à devenir explorateur. » Tout en parlant Claus observait au loin, distinguant la baie.


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 2/5/2018, 20:35 ►
- De l'eau pas profonde ? Vous savez comment me parler. J'ai hâte de voir ce petit paradis que vous me vendez.

Je soupirai à moi-même, soulagé que l’idée de la baie lui plaise déjà. À croire que mon instinct avait bien fait de me diriger vers cet endroit en premier. Si j’avais commencé par la grande chute tout au Nord, je me doutai fort qu’il aurait réellement apprécier l’endroit. Non seulement la chute représentait une énorme quantité d’eau en générale, mais si le peu profond de la baie le réconfortait, je n’imaginais même pas la crise d’angoisse qu’il aurait eu là-bas. Nous verrions en temps et lieux s’il se sent apte à y faire un tour.

- Oh vous voulez en apprendre plus sur moi si je comprends bien ? Flatteur.

Sans quitter le nez du bateau des yeux, je sentis mon visage se réchauffer. Était-ce si évident? En même temps, je n’agissais pas bien différemment avec lui que mes autres clients. Enfin… peut-être que je m’en faisais un peu trop pour lui alors que je ne devrais pas. D’un autre côté, je n’avais encore jamais eu de client avec une phobie du lac. Je ne pouvais dire comment je réagirais normalement. Et en ce qui concernait Claus, au moment où j’avais posé les yeux sur lui, j’avais immédiatement désiré apprendre à le connaitre. J’étais pour réellement croire qu’il pouvait lire dans mes pensées.

- J-Je suis du genre curieux haha… hm. J’aime bien savoir quel genre de métier font mes clients..; répondis-je pour ma défense.

Cachant ma nervosité, je vins gratter l’arrière de ma nuque. Allez mon petit Nayen! Ce n’était pas le temps de flancher! Je gardai ma concentration, sans compter que la baie se trouvait tout juste devant. Pendant ce temps, Claus confia qu’il fut le précédent protecteur du Nord. Voilà pourquoi son prénom me disait vaguement quelque chose. Toutefois, lorsqu’il mentionna son désir de devenir explorateur, je me retournai vers lui, des plus admiratifs. Tel un gamin face à son héro, je ne pus contenir mon enthousiasme.

- Un explorateur!? Wouah la chance!! Je vous envie tellement!

Nous arrivâmes à la baie et je fermai les voiles avant de jeter l’ancre de façon que nous soyons le plus près possible de celle-ci. Vu le peu profond de l’eau, mon bateau y resterait coincé si je m’approchais trop. Si nous étions arrivés une heure plus tôt, nous aurions pu assister à l’éclosion des fleurs, mais le paysage restait tout aussi impressionnant malgré tout. Diverses plantes et fleurs si trouvaient, nous offrant une magnifique vue colorée et un doux parfum printanier.  

- J’espère que la vue saura vous plaire, Claus.

Je m’appuyai sur la rampe du bateau, profitant du paisible paysage, léger sourire aux lèvres. J’étais venu ici des tonnes de fois et pourtant, jamais je ne me lasserais de cet endroit.

- Les pêcheurs la surnomment la baie florale, mais je trouve ce nom plutôt ordinaire. Je préfère lui donner pour nom la baie aux mille fleurs. C’est plus romantique ; ajoutais-je, un peu perdu dans mes pensées.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 4/5/2018, 10:32 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Plus le temps passait plus le mage avait la sensation d'être plus à l'aise sur le bateau. Au fond de lui il avait toujours cette petite voix qui lui susurrait de faire attention, que les fonds marins juste sous ses pieds cachaient un réel danger. Pour autant, son allure semblait plus normale, il osait regarder l'horizon sans mal. « Oh je suis donc bien comme tout le monde. » Il riait un peu tandis qu'il plaçait ses mains en poches. L'homme avait senti le malaise, le léger balbutiement de Nayen au moment de répondre — il ne s'était pas fait des idées sur son regard.

Malgré tout, il ne prenait pas la peine de constater officiellement, ce dernier étant lui aussi peu à l'aise dans le domaine. « ... mais je vous comprends, je suis moi aussi très curieux et je passe mes journées avec la reine des fouines. » Spéciale dédicace pour Maïka restée au port. La joie du navigateur pour la suite de la discussion le fît sourire en coin. « Ouf, vous n'êtes pas un religieux qui me penserait hérétique. » Taquin il s'approchait de lui, lui donnant une légère tape du coude. « Vous feriez peut-être un très bon explorateur. »

Il observait la baie en approche. « Qui sait ? » Claus se tournait vers le décor qui se présentait à lui — une merveille, magnifique. « Pour le moment je dois dire que je ne suis pas du tout déçu, au contraire. » Son regard passait d'une fleur à une autre, admirant le mélange des couleurs. « Plus romantique... c'est ici que vous dever emmener vos conquêtes ? Vous ne devez pas en manquer. » Un rire se faisait entendre, s'échappant par surprise de ses lèvres. « Pouvons-nous descendre ou ce n'est qu'une rapide escale ? » Il devait absolument essayer.


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 4/5/2018, 17:55 ►
- Oh je suis donc bien comme tout le monde.

Comment étais-je censé le prendre cette fois? Encore des taquineries? Ou était-ce un véritable reproche? Toutefois, son ton de voix me laissait plus à croire la première option. À moins que… Est-ce qu’il essayait de me draguer? Nan. Impossible. Arrête de te faire des idées, Nayen. Je pensais trop encore une fois. Et puis, de toute manière, ses prochains dires confirmèrent mes soupçons : il était déjà pris… Qui plus était une femme. Je ne pouvais m’empêcher d’être déçu. Mais bon. Qu’est-ce que j’espérais? Valait mieux que je prenne la claque maintenant. Comme ça, mes faux espoirs n’étaient pas trop grand.

- Vous feriez peut-être un très bon explorateur.

Sa petite tape du coude me fit sourire, oubliant mes petites pensées négatives pour le moment. Devenir explorateur… J’y avais songé de nombreuses fois. Cependant, je ne pouvais pas laisser ma mère toute seule avec cet homme. Il n’avait rien de bien méchant, je me devais de l’admettre, mais je ne pouvais pas lui faire confiance. De plus, la simple idée que je puisse partir créait des angoisses à ma maternelle… Je n’imaginais même pas si je quittais réellement la maison.

- C’était mon rêve il n’y a pas si longtemps… Mais cela signifierait devoir abandonner ma mère et je ne peux pas faire ça. Et puis, je suis heureux ici. Je ne me vois pas quitter Idye pour le moment…


Peut-être un jour je pourrais me rendre en bas et explorer ce que les anciens appelaient des océans… Cela dit, j’attendrais le moment venu. Pour le moment, ce majestueux lac me suffisait amplement. D’ailleurs, la baie semblait bien plaire à l’homme. Il me paraissait également beaucoup plus à l’aise sur le bateau. Était-ce dû à la baie? Après tout, l’idée d’une eau peu profonde semblait le réjouir tout à l’heure. Sa soudaine question sur mes conquêtes me prit de court. Certes, j’avais moi-même mentionné que cet endroit était romantique en quelques sortes, mais je ne pensais pas que le sujet sur tomberait sur mes conquêtes.

- Ah euh… non. Pas vraiment. Je viens ici seul. M-Mis à part ma mère, vous êtes la seule autre personne que j’ai amené ici.

Qu’est-ce que je venais de dire? Là, c’était clair que j’étais grillé. Je sentis mes joues s’enflammer. Si je pouvais me frapper la tête contre la rampe, je le ferais certainement. Vite! Je devais me rattraper!

- J-J’ai pensé que… que ça vous aiderait peut-être à vaincre votre peur; continuais-je avant de rire nerveusement.

Je déglutis, pensant être le pire des idiots. Un peu de sang-froid, Nayen! Si j’avais de la chance, il ne remarquerait rien. Draguer un homme déjà pris… J’étais tombé bien bas. C’était tellement plus facile dans les bars. Là-bas, j’étais certain que l’autre me voulait aussi dès le départ… J’étais pathétique.

- Pouvons-nous descendre ou ce n'est qu'une rapide escale ?


Je levai un sourcil, intrigué. Il désirait vraiment descendre du bateau… dans l’eau? N’avait-il pas peur de l’eau? J’étais un peu perdu… À moins qu’il désirât y plonger pour vaincre sa peur. Chose certaine, l’eau lui arriverait à l’abdomen, donc aucun risque qu’il se noie dans la baie. Toutefois, mon bateau n’était pas dans la baie. Il allait devoir nager jusque-là. Savait-il au moins nager?

- Euh, on peut descendre, oui… mais est-ce que vous savez nager? Ici, l’eau est beaucoup plus profonde et je ne peux pas approcher mon bateau davantage… Et vous êtes sûr ? Je veux dire… N’aviez-vous pas peur de l’eau?

S’il y tenait vraiment, je n’aurais pas le choix de l’accompagner.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 14/5/2018, 10:09 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Le mage osait s'approchait du bord du bateau, jetant un oeil à son reflet visible à la surface de l'eau. Le liquide arborait une teinte obscure faisant naître un frisson le long de son échine sans même qu'il ne soit apte à le contrôler. Un soupir se faisait entendre tandis qu'il poursuivait la discussion sans aborder cette peur soudaine. « Vous avez de bons arguments je vous l'accorde. Peut-être un jour serez-vous prêt à faire le premier pas en dehors de l'île de Caelum? » Son regard se figeait vers le ciel, par instinct puis il se trouvait pensif une seconde.

Claus avait mis le doigt sur quelque chose — son vis à vis semblait être mal à l'aise suite à ses propos. « Oh, je vois. Vous n'avez donc pas de conquête je note. » Il souriait en coin, amusé, cherchant à déceler si oui ou non, il avait raison sur l'attitude de Nayen. « Mais vous avez bien pensé, cet endroit est parfait. Et ... » Près de lui le mage posait sa main sur son épaule, le fixant. « ... navré si j'ai dit quelque chose vous ayant mis mal à l'aise. Ce n'était pas du tout mon but. » Et voilà que l'ancien protecteur du nord se montrait tactile.

Puis il déglutissait à la confirmation de Nayen ; l'eau de la zone était bien profonde. « Je vous rassure je sais nagé, j'étais même très à l'aise quand j'étais jeune une fois dans l'eau. Mais il y a eu quelque chose... » Claus haussait les épaules puis détachait son arme de sa ceinture la posant sur le bateau. Il retirait son débardeur puis ôtait ses chaussures prendre la peine de se baisser. Placé au bord il voulait sauter mais sa respiration se voulait lourde, difficile. L'angoisse. « Je crois que vous allez devoir venir avec moi et me soutenir. Désolé. »


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 15/5/2018, 12:11 ►
- Vous avez de bons arguments je vous l’accorde. Peut-être un jour serez-vous prêt à faire le premier pas en dehors de l’île De Caelum?

Quitter l’île de Caelum pour explorer les bas fonds... Cette idée faisait rêvée. J’enviais énormément Claus de pouvoir y descendre sans contrainte. Du moins, je pouvais supposé que sa copine était en accord avec cela, voire était une exploratrice elle aussi dans le meilleur des cas. En même temps, partir à l’aventure avec sa moitié devait être assez sympa. Ils vivent cette expérience à deux.

- J’aimerais bien un jour, oui. Ma mère me laisserait peut-être y aller quand je serais plus vieux, qui sait? Depuis que mon père n’est plus là, je crois qu’elle craint surtout de me perdre. Avec toutes ces rumeurs sur les monstres et tout ça, elle est persuadée que je me ferais tué au moment même où j’y poserais les pieds.

Main sur mon épaule, l’homme s’excusa de ses propos au cas où ces derniers m’auraient gêné. Ce n’était pas réellement ce pourquoi mon visage bouillonnait, mais peu importe. Ce qui me préoccupait pour le moment était son léger contact: contact des plus banals cela dit, mais bien que je m’étais fait à l’idée qu’il ne cherchait pas à me séduire ou autre, il y avait ce petit quelque chose qui continuait à me faire croire l’inverse. Pour le moment, il valait mieux de faire comme si de rien. Je le rassurai donc.

- Ah non, ne vous inquiétez par pour ça. Votre question m’a simplement surprise, voilà tout.  

À son tour, il me rassura sur le fait qu’il savait nager, ce qui me soulagea un peu. Toutefois, si la peur finissait par l’envahir, je craignais que cela ne lui serve à grand chose. Une fois figé, il coulera comme une roche et nous allions éviter cela. Du coup, je me dirigeai vers le pont pour m’assurer que tout était bien fermé et s’il avait des bateaux aux alentours. Ils étaient peu nombreux à venir ici, mais je préférais vérifier pour ne pas tomber sur des individus peu recommandables. Mon bateau ne valait pas grand chose, mais je serais tout de même mal pris sans lui. Cela fait, je me retournai vers Claus et tombai sur une vue de loin désagréable. Plus fort que moi, je ne pouvais ne pas me rincer l’œil en l’observant retirer son débardeur, dévoilant  ainsi sa fine taille. Je ravalai difficilement ma salive. Je me surpris à le fixer lorsqu’il se redressa suite à avoir retirer ses chaussures. Je déviai le regard avant de possiblement croiser le sien.

- Je crois que vous allez devoir venir avec moi et me soutenir. Désolé.

Je souris à sa demande. D’un autre côté, j’aurais été étonné de le voir se lancer à l’eau ainsi avec sa phobie, le tout sur un coup de tête. Il valait mieux le mettre en confiance avant qu’il puisse faire quoi que ce soit. De ce fait, je retirai à mon tour mes sandales, puis mon débardeur. Ce n’était pas vraiment prévu au programme, mais j’aimais bien l’idée de pouvoir me baigner. Je n’étais certainement pas pour m’en plaindre; pas en si bonne compagnie.

- Si vous n’y voyez aucun inconvénient, je vais prendre les devants.

Je pris mon élan et plongeai à l’eau en direction de la baie, sans trop m’éloigner. Je mis quelques secondes avant de remonter à la surface et faire signe à Claus de me rejoindre.

- Venez. N’ayez crainte, je suis là si besoin. L’eau est agréable, vous verrez!
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 17/5/2018, 16:26 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Le moment était venu d'accepter de se tremper dans cette masse liquide et imposante. La torpeur se voulait taquine, elle lui murmurait de mauvaises pensées pour le décourager et lui atténuer son courage. Mais le mage avait décidé d'aller jusqu'au bout à tel point qu'il était celui qui se poussait dans ses angoisses sans prendre la peine de reculer. Son imagination devenait fertile ; l'homme imaginait les pires abominations marines et surtout la profondeur obscure des fonds marins. Qu'avait-elle bien pu ressentir au moment où elle a sombré ?

Cette unique question lui faisait naître du chagrin en son être, une pointe aiguisée venue se loger en pleins cœur. Pour sortir de ce cercle vicieux Claus se laissait aller à l'écoute des dires du navigateur. Sa voix sonnait telle une berceuse venue le soutenir dans cette épreuve difficile pour lui mais sans doute anodine pour la majorité des habitants de l'île céleste, d'autant plus du nord. Si Maïka savait... « Aucun inconvénient je dirais même que cela me sied d'avantage. » Une main angoissée venait passer dans sa chevelure ébène.

Les cheveux plaqués en arrière, les épaules à la vision des rayons du soleil, le mage allait bientôt devoir passer le cap. Nayen montrait une aisance presque déconcertante à rejoindre les eaux. Son plongeon était digne d'un sportif de haut niveau mais Claus ne voulait pas se focaliser sur ce détail qui ne représentait rien. « Bien... » Il ne pensait plus à rien, son esprit n'était que vide tandis qu'il se laissait tout simplement tomber à l'eau, le corps droit sans fioriture. Le silence, le vide. Son corps était à présent enseveli sous la surface sucrée.

Son corps semblait léger, ses yeux n'avaient pas pris la peine de s'ouvrir tandis que son faciès n'éprouvait plus rien. Il n'était que neutralité, comme si son esprit avait besoin de quelques secondes pour réaliser. Puis des mots et des paroles venaient ensevelir sa pensée cette dernière devenant lourde, pesante. Agitation, il bougeait avec hâte tandis que son regard se dévoilait enfin. Ses bras reprenaient des réflexes, ceux de l'ancien nageur qu'il était enfant mais il avait besoin de soutien. Il ressortait et passait son bras autour des épaules de Nayen.


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 20/5/2018, 15:45 ►
Les yeux rivés sur le bel homme, j’étais prêt à remonter sur le bateau. D’ici, je pouvais ressentir son hésitation à se laisser tomber à l’eau. La possibilité qu’il n’arrive pas à sauter était bel et bien là après tout. Je pouvais toutefois admirer sa volonté d’affronter sa peur, mais je continuais de croire qu’il aurait mieux fait d’y aller une étape à la fois. Je me demandais bien ce qu’il avait voulu dire tout à l’heure... ce quelque chose qui lui aurait créer cette peur des fonds marins. Je m’étais retenu de lui poser la question. Je n’étais pas en position de retourner le couteau dans la plaie en assouvissant ma curiosité. Nous étions que de simples étrangers. Je ne devais surtout pas me sortir cela de la tête.

Plus rapide de ce à quoi je m’attendais, Claus sauta à l’eau avec la grâce d’une barre de fer. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres. Je me retins de rigoler pour ne pas qu’il pense que je me moque de lui. Cela faisait des années qu’il n’avait pas nager. Ce n’était pas comme si je m’attendais à un magnifique plongeon. Ayant peur qu’il ne reste prisonnier des eaux, je me rapprochai un peu et fus soulager de le voir remonter à la hâte. Sans crier gare, son bras vint sur mes épaules et me surprit. Par réflexe, l’un de mes bras l’attrapa par la taille et le colla à moi pour mieux le soutenir tandis que l’autre tentait de nous maintenir tous les deux à la surface.

- D-doucement... Tout va bien. Je vous tiens.

J’attendis qu’il se calme un peu avant de continuer.

- Vous l’avez fait, Claus! Vous pouvez être fier de vous, vous savez?

Tout près de moi, il m’était plus facile de contempler son visage. D’un autre côté, c’était difficile de ne pas le faire. Déjà que je le trouvais de mon goût, il était encore plus sexy tout mouillé. Cependant, ses yeux étaient ce qui m’attiraient le plus. Ils ressemblait à deux jolies billes en onyx. On pouvait facilement s’y perdre...

- Si cela ne vous dérange pas, je vais nous diriger vers la baie. Là-bas, vous pourrez facilement toucher le fond

Sans le relâcher, je nageai tranquillement vers notre destination. Normalement, ce n’était pas très long m’y rendre, mais avec un seul bras, le trajet sera d’une minute ou deux de plus. Je craignais surtout que l’explorateur ait une crise d’angoisse avant d’atteindre la baie. Je commençais à m’éloigner du bateau et la baie n’était pas encore tout à fait à proximité. Ce serait le pire des scénarios. Autant lui changer les idées avant que ses angoisses prennent le dessus sur lui.

- Au fait, votre petite amie aussi est exploratrice? Ça doit être sympa de parcourir le monde avec la personne qu’on aime, non?
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 24/5/2018, 15:31 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Claus avait horreur de cette sensation, celle qui lui faisait penser qu'il n'avait aucun appui sous ses pieds. De manière instinctive il agita sa jambe comme pour espérer atteindre le fond mais rien ; en dessous de lui le vide le plus complet se profilait et qui sait ce qui pouvait bien se cacher là. Le mage ne voulait pas y penser, il fallait qu'il se focalise sur le beau temps, la température de l'eau ainsi que la présence de Nayen. Lui qui prônait la distance ainsi que l'espace vital, voilà qu'il brisait tout ses principes pour se retrouver coller à lui.

Il ne voulait pas l'avouer mais sa présence le calmait, son souffle reprenait une certaine cadence tandis que son corps cessait de s'agitait pour rien. Son bras autour des épaules du navigateur, Claus ne le lâchait plus. « Merci beaucoup. » Il levait les yeux au ciel une seconde. « Je ressemble à un têtard qui découvre la vie. Je ne sais pas si je dois en rire ou pleurer. » Il était trop figé dans ses pensées pour réaliser à quel point il était proche d'un autre homme. « Merci. » La gêne l'empoignait car après tout il n'avait fait que se baigner.

Oui c'était un pas de géant pour le mage mais à bien regarder le spectacle devait être triste. A la requête de Nayen, l'homme acquiesca afin de débuter l'avancée vers la baie, lieu qui semblait tel le nirvana pour lui. Il usait de concentration pour ne pas être un poids, du moins pas plus que nécessaire. Tant bien que mal il l'aidait pour nager vers la terre ferme. Puis une question, une chose à laquelle il ne s'attendait pas. « Hm ma petite amie ? Comment cela ? » Il se demanda le pourquoi de ses propos quand soudain il réalisa enfin.

Ses dires de tout à l'heure, amalgame. « Oh mais non pas du tout. » Sa surprise fût telle que sans le réaliser, le mage bût la tasse l'incitant à tousser une poignée de seconde. Il plaça sa main libre devant sa bouche et se reprit tant bien que mal. « Je me suis mal exprimé, cette femme se nomme Maïka et, elle est ma gardienne pas ma petite amie. Je l'aime ne vous méprenez pas mais pas comme vous l'imaginez. » Un sourire se permit de venir rendre visite à ses lèvres, amusé pour le coup. « Puis elle n'a pas les atouts que j'affectionne. »


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 25/5/2018, 10:50 ►
L’aide du mage à nager vers la baie me fit sourire. Il n’avait pas vraiment besoin de le faire, mais je trouvais ça mignon. Il avait surement hâte d’atteindre notre destination pour pouvoir bouger de son propre gré dans l’eau. Personnellement, je ne trouvais notre position désagréable. Certes, les idées chelous défilaient à vitesse grand V, mais ça, c’était une autre histoire. Comment ne pas avoir ce genre d’idées quand le corps presque nu d’un bel homme était collé contre le tien? En manque? Peut-être. J’avais mes besoins comme bien d’autres. Tant que la voile n’était pas levée, je n’avais pas à m’inquiéter.

Au moment où Claus réalisa le sens de ma question, il se prit lamentablement la tasse. Quelque peu coupable, j’arrêtai immédiatement de nager pour m’assurer de son état. Je ne souhaitais que lui changer les idées et au final, je passe près de le tuer avec mes questions à la con. En même temps, je ne pouvais pas savoir qu’il parlait de son gardien tout à l’heure. Je pensais que les mages et leurs gardiens ne se séparaient jamais et comme il était venu seul bah... voilà quoi. J’avais sauté aux conclusions et supposé qu’il parlait de sa copine. Maintenant que j’y pensais, il aurait bien pu parler de sa mère ou d’une autre relation quelconque... Je vivais bien avec la mienne, donc il se pouvait bien que ce soit également son cas.

- Puis elle n'a pas les atouts que j'affectionne.

Perplexe à la signification de sa phrase, je ne savais non plus comment prendre le sourire qui s’était dessiné sur son joli minois. Un autre sous-entendu? Les atouts qu’il affectionnait... ça pouvait être tout simple comme le tour de poitrine tout comme ça pouvait dire qu’il n’était pas intéressé par la gente féminine. Avec ses dires de tout à l’heure, je commençais à croire à la seconde option. Toutefois, valait mieux continuer notre route vers la baie. Je resserrai un peu mon étreinte avant de reprendre la nage. Nous y étions presque.

- Je me demande bien quel genre d’atouts peut séduire un homme tel que vous, marmonnais-je près de son oreille

Arrivés à destination, je relâchai mon emprise et lui souri. L’eau de la baie était à la hauteur de ma poitrine; il n’avait plus besoin de moi pour nager.

- Nous y sommes! Aucune chance que vous couliez ici.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 29/5/2018, 10:12 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Il fallait avouer, le quiproquo de Nayen avait au moins eu le mérite de lui changer les idées. Cette parole semblait si impossible pour le mage qu'il n'avait pas s'empêcher de rire et boire la tasse. Lui et Maïka, en voilà un concept saugrenu ; elle qui était plus un mélange d'une mère et d'une sœur, l'idée même l'avait un peu rebuté. Puis elle était une gardienne, un être à part... stop cette pensée doit cesser. Il fallait se concentrer sur la nage, ne pas se laisser déconcentrer par cela au risque de devenir un réel poids mort pour le navigateur, encore plus.

La dernière parole de Claus se voulait amusée, il voulait annoncer la vérité sur ses préférences sans pour autant passer pour un lourd. La réponse de son vis à vis en revanche ne laissait pas trop de place aux double sens, l'intonation de sa voix était-elle aussi révélatrice. Le mage le regardait en coin mais ne relevait pas pour le moment afin de ne pas ralentir la cadence du duo. Ils étaient arrivés, une poignée de centimètres et il pourrait enfin se sentir en sécurité. Cette sensation sereine de pouvoir toucher le sable des pieds, la profondeur parfaite.

Un soupir de soulagement. « Merci beaucoup. J'espère que je n'ai pas été trop lourd ? » Réelle question pour Claus qui s'en souciait. Lentement il jetait un coup d’œil vers le ciel bleuté puis la magnifique baie fleurie. « Je dois avouer que le spectacle est magnifique. Cet endroit est parfait. » Le résultat était mitigé mais il avait réussi à aller dans l'eau, dans le lac ; en soi, il éprouvait malgré tout une certaine fierté lui qui n'avait plus voulu côtoyer cette eau depuis le drame et la naissance de Maïka. Non, il ne devait pas penser à cela maintenant.

Changer de sujet. « Ce qui peut me séduire vous intéresse vraiment ? » La question sortait ainsi, elle dénotait de la maladresse mais ce genre de sujet n'était pas courant pour le mage qui n'abordait jamais la question, pas même avec sa gardienne avec qui il passait la majorité de son temps. « Car si tel est le cas, non Maïka a beau être une femme magnifique, je ne suis pas attiré par elle ou une autre d'ailleurs. » Là, Claus ne pouvait pas faire mieux, rien de plus précis ne pouvait quitter sa bouche. « Mais bref je ne suis pas un sujet très intéressant.


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 30/5/2018, 06:31 ►
L’eau était des plus agréable. Ni trop chaude, ni trop froide. C’était parfait avec la température montante. Une chaude journée s’annonçait avec ce soleil et ce ciel dégagé. Les fleurs de la baie, elles, resplendissaient comme toujours. Tout comme le reste du lac, je me souciais de leur état. Il serait dommage qu’il arrive quoi que ce soit à ces fleurs. Du coup, il y a trois ans, j’avais étudié ces plantes pour mieux les connaitre et apprendre à m’en occuper si je voyais un plant abimé. Soucieux? Un peu trop. La nature faisait déjà très bien les choses sans mon aide, mais je ne pouvais pas m’en empêcher. J’étais passionné par tout ce que regorgeait ce lac.

- Merci beaucoup. J'espère que je n'ai pas été trop lourd ?


La question de mon client me fit sourire. Comme s’il était trop lourd… Je devais faire au moins cinq centimètres de plus que lui et en ce qui concerne le gabarit, j’étais visiblement le plus costaud ici. De plus, nous étions dans l’eau donc… le poids n’était pas le même que sur la terre ferme.

- Bien sûr que non. Vous n’avez pas à vous souciez de ça.

J’étais content d’entendre que la baie lui plaisait. Pour un homme terrifié par les eaux, il semblait y trouver facilement son aise. De mon côté, je fis rapidement un petit tour pour regarder les fleurs de plus près, faisant bien attention à ne pas piétiner les tiges sous l’eau. Elles ne me semblèrent point en mauvais état. De petits poissons vinrent me bécoter les jambes par curiosité, me chatouillant à la fois. Je souhaitais intérieurement à Claus de ne pas être effrayé par ces derniers, car ils n’allaient pas tarder à lui rendre visite aussi.

- Ce qui peut me séduire vous intéresse vraiment ?

J’haussai un sourcil. Je ne pensais pas vraiment que Claus était pour revenir sur le sujet. Je revins donc en sa direction tandis qu’il continua son discours à propos de sa gardienne. Ses dires confirmèrent mes précédents soupçons : il n’était point intéressé par la gente féminine. Du coup, je n’avais plus à me retenir de le courtiser un peu. Avec aisance, je lui répondis.

- Je n’aurais pas demandé si ça ne m’intéressait pas.

Sourire idiot collé aux lèvres, je me couchai doucement sur la surface de l’eau pour y flotter tranquille, non loin du bel homme.  Je ne savais pas combien de temps il souhaitait rester ici avant de retourner au bateau, donc je me mis à mon aise.

- Maintenant, je suppose qu’il n’y ait aucun problème à ce que je tente de vous séduire, non? Car si vous vous trouvez inintéressant, sachez que ce n’est pas comme ça que je vous vois.

Direct? Pas du tout voyons.
Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 4/6/2018, 12:25 ►


un bateau, deux idiots || WITH Claus

Le mage n'avait pas idée la tournure qu'allait emprunter cette rencontre. Il agissait sans réfléchir, il parlait avec son aisance habituelle et ce malgré cette situation peu commune et son aveu de faiblesse dans cette masse aquatique. Il usait de sa verve sans prendre en compte les potentielles idées que pouvait se faire son vis à vis. Des pistes, des indices Claus ne cessait d'en donner à ce dernier sans même le vouloir ou alors, était-ce son esprit qui agissait sans son accord. Nayen était un homme charmant, cela Claus ne pouvait le nier.

Plongeant son corps d'avantage dans l'eau, il passa sa tête sous l'eau sans prendre le temps de rester. Il ressortait dans l'instant puis replaçant sa chevelure ébène d'un geste, les plaquant en arrière. « Je suis rassuré même s'il est un peu ridicule de ma part de douter de cela. Vous êtes sans aucun doute plus massif que moi. » Il suffisait de regarder après tout. « Donc cela pourrait vous intéresser. Oh. » Le mage pouvait être naïf, très du moins sur ce sujet. Il avait beau être calé en magie, en politique, en exploration il n'en restait pas moins bien loin de cela.

Claus était ce qu'on pouvait appeler un handicapé des sentiments. Il avait créé autour de lui une carapace qu'il ne quittait jamais sauf peut-être en compagnie de sa gardienne. Puis soudain une nouvelle prise de parole du navigateur, des propos qui surpris le mage. « Je... pardon ? » Gêne ; il venait se masser la nuque de la main, cette dernière entrant en contact avec sa peau chaude dû au soleil frappant la zone. « Mais pourquoi vous seriez attiré ? » Idiotie. « Je dois avouer que je ne suis pas habitué à ce genre de choses. » Doux euphémisme.


Invité
Invité

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Invité ► 6/6/2018, 22:24 ►
- Je dois avouer que je ne suis pas habitué à ce genre de choses.

Me grillant au soleil, la gêne de l’ancien protecteur me fit sourire davantage. C’était mignon. Pourtant, il était celui qui m’invitait à le faire depuis tout à l’heure avec ses sous-entendus. Cela dit, j’avais du mal à croire qu’il était peu commun avec ce genre de chose. Au contraire, il me paraissait très à l’aise. J’étais même persuadé qu’il aimait se faire courtiser et que j’étais loin d’être le premier à tenter sa chance. Pourtant, il ne semblait pas mentir non plus. À moins qu’il fût du genre à se la jouer innocent pour se rendre plus attrayant? Si c’était le cas, il cachait bien son jeu. J’aimais bien l’idée.

- J’ai du mal à croire que je sois le premier à tenter sa chance.

Mes pieds reprirent contact avec le sable. Sans prendre en compte son espace personnel, je me rapprochai de Claus de beaucoup plus près; nous laissant qu’un faible nombre de centimètres entre nos deux corps semi-dénudés. Je lui fis mon petit sourire de séducteur, plongeant mes yeux bleu-vert dans les siens. Il était plus qu’attirant avec ses cheveux balayés vers l’arrière. Il ne pouvait pas ne pas faire exprès. J’avais de plus en plus de mal à le croire.

- Dois-je vraiment vous apprendre ce qui vous rend attirant? Vous semblez bien conscient de vos charmes, pourtant.

Si je le voulais, je pouvais l’attraper par la taille et lui voler un premier baiser, mais je n’en fis rien. Il était encore trop tôt. De plus, je lui avais dit que je tenterais de le séduire; non pas que je lui sauterais dessus. D’un ton un peu plus sérieux, je changeai le sujet.

- Devrions-nous continuer notre route ou désirez-vous rester un peu plus longtemps ici? Vous semblez être beaucoup plus en confiance dans l’eau.

Il ne fallait pas oublier l’objectif de notre escapade après tout.
Contenu sponsorisé

Un bateau; deux idiots - Pv. Claus, par Contenu sponsorisé ► ►
Aller à la page : 1, 2  Suivant